Publicité
Publicité : Ordival 94
Transports | Rungis | 08/06/2018
Réagir Par

Feu vert pour les véhicules hydrogène au MIN de Rungis

Feu vert pour les véhicules hydrogène au MIN de Rungis © Fb
Publicité

Quelques mois après l’aéroport d’Orly, une deuxième station de distribution d’hydrogène vient d’être installée dans le Val-de-Marne,cette fois sur le MIN de Rungis et sous l’égide d’Engie. Et pour inciter les conducteurs à rouler propre, l’entrée sera gratuite aux véhicules hydrogène.

Avec cette borne de recharge développée par la société McPhy, le gazier va pouvoir alimenter sa nouvelle flotte de 50 véhicules électriques équipés de piles à combustible. « C’est révolutionnaire, auparavant, nous devions recharger plusieurs heures la batterie des véhicules électriques. C’était si problématique que parfois, nous devions décommander des clients. Avec la pile à combustible, la batterie se recharge pendant que l’on roule et il suffit de cinq à dix minutes pour faire le plein d’hydrogène. En plus, la pile qui contient 1,5 kilogrammes d’hydrogène permet d’augmenter l’autonomie du véhicule de 150 à 250 kilomètres », se réjouit l’un des techniciens d’exploitation d’Engie Cofely basés au parc Icade, alors que la station est opérationnelle depuis deux semaines.  Et d’ici un an, cette station qui produit aujourd’hui déjà 20 kilogrammes d’hydrogène par jour sera remplacée par une borne encore quatre fois plus performante. Cette implantation à Rungis est en effet une réplique du projet HyWay mené depuis quatre ans à Lyon et Grenoble.

Concrètement, il y a donc une première étape qui consiste à produire des kits H2 à intégrer dans des Renault Kangoo ZE et à commercialiser les véhicules. Durant cette étape, l’hydrogène est livré à la station par camion. Lors de la deuxième étape, une unité de production doit être installée à proximité de la station afin de produire l’hydrogène sur place par électrolyse. Dans la région Auvergne Rhône Alpes, l’expérimentation HyWay a été soutenue par l’Ademe, des fonds européens, la région et la Dreal.

« Certains pays ont pris de l’avance mais nous avons les ressources pour prendre le leadership mondial de la production d’hydrogène et le plan de 100 millions d’euros dévoilé par Nicolas Hulot vendredi dernier pour le développer témoigne de la prise de conscience du gouvernement sur cette thématique. Nous ambitionnons de produire cette énergie renouvelable à très grande échelle et nous rapprochons des collectivités et des entreprises pour développer la filière », se projette Franck Bruel, directeur général adjoint d’Engie.

Avec un flux de plus de 25 000 véhicules par jour, le MIN de Rungis est un endroit stratégique pour le développement du transport écologique de marchandises en Ile-de-France, alors que le transport est responsable de 35% des émissions de CO2 en France. Stéphane Layani, président de la Semmaris (la société qui exploite le MIN), a ainsi appelé de ses vœux les constructeurs à développer des véhicules performants qui bénéficient aux professionnels du MIN et puissent servir à la logistique du dernier kilomètre. Pour inciter les conducteurs à rouler vert, le patron du MIN a décidé de toucher au portefeuille, positivement. « Rungis fait un geste pour les transporteurs. J’ai décidé, contre l’avis de mes équipes, que les camions et véhicules roulant à l’hydrogène bénéficieraient d’une carte gratuite pour entrer sur le marché et venir faire le plein », a-t-il annoncé.

Le marché de gros avait déjà inauguré il y a un an une station de gaz naturel comprimé et de bio gaz.

A lire aussi :

https://94.citoyens.com/2017/taxis-hydrogene-plein-a-laeroport-dorly,08-12-2017.html

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Ecologie, Energie, environnement, Gaz, MIN de Rungis, Stéphane Layani
2 commentaires pour Feu vert pour les véhicules hydrogène au MIN de Rungis
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi