Publicité
Publicité : Ordival 94
Finances locales | Grand Paris | 02/10/2018
Réagir Par

Fonds interdépartemental d’investissement: Paris prêt à rejoindre la banlieue

Fonds interdépartemental d’investissement: Paris prêt à rejoindre la banlieue © FB
Publicité

Annoncé en avril par les présidents des sept départements de banlieue, le projet de fonds interdépartemental d’investissement était officialisé ce mardi par les intéressés à l’occasion d’une conférence de presse ce midi. Avec une nouvelle de taille : le souhait de la ville de Paris d’y participer.  De quoi cornériser la Métropole du Grand Paris.

Pourtant aux antipodes du point de vue de leur couleur politique, les départements de banlieue ont joué la solidarité pour batailler contre leur suppression. de quoi créer des liens. Se penchant sur les moyens de répondre aux questions que la métropole doit résoudre, notamment en matière d’inégalités de richesses, ils ont aussi décidé d’apporter des réponses, pas seulement verbales mais financières donc concrètes. Ainsi est née l’idée d’un fonds interdépartemental abondé par tous et qui profiterait à tous,  mais dont la contribution des départements les plus riches serait plus importante tandis que les départements les plus pauvres seraient les plus grands bénéficiaires.

« Malgré le désengagement de l’Etat et sa fébrilité en la matière, il est indispensable de corriger les très grands écarts de richesse qui existent entre les territoires. Ces écarts sont insoutenables pour les populations, insoutenables sur le long-terme, incompatibles avec le développement harmonieux de l’Ile-de-France. Fort de ce constat et sur une base volontaire, les départements franciliens coopèrent pour renforcer la solidarité territoriale, rééquilibrer les richesses et œuvrer à réduire les inégalités en Île-de-France. Nous nous associons pour renforcer la solidarité entre les différents territoires, sans créer de nouvel échelon ou de nouvelles frontières », a insisté Christian Favier, président PCF du Val-de-Marne en préambule, rappelant que « les départements constituent de très grands investisseurs publics en Ile-de-France : 2 milliards d’euros d’investissement pour les 7 Départements franciliens en 2017, à mettre en perspective avec 1,65 milliard pour la Région (CA 2017) et 16 millions d’euros pour la Métropole du Grand Paris (CA 2017)… »  

« Nous sommes des machines à fabriquer de la solidarité, nous l’avons fait à l’échelle intra-départementale et désormais, nous allons le faire au-delà », a renchéri Pierre Bédier, président LR des Yvelines.

150 millions d’euros dès 2019

Concrètement, ce fonds sera porté par un établissement public interdépartemental présidé par les sept présidents de banlieue, avec approbation des décisions à l’unanimité et doté de 150 millions d’euros par an dès 2019. Objet : financer des projets d’investissement interdépartementaux comme le réaménagement de la RD920 entre Bourg-la-Reine (92), Cachan, Arcueil (94) et Paris, qui concerne trois départements, le prolongement du tramway T1 à l’Est ou le réseau interdépartemental de prise en charge de l’autisme. Objectif: augmenter en moyenne de 5% les investissements des départements, en prenant comme base la moyenne des investissements 2015-2017 et de 7% l’épargne nette.

Ci-dessous le détail des investissements par département, en millions d’euros :

Seine-et-Marne (77) 13,14 8,72%
Yvelines (78) 27,04 17,95%
Essonne (91) 9,55 6,34%
Hauts-de-Seine (92) 62,26 41,33%
Seine-Saint-Denis (93) 13,46 8,94%
Val-de-Marne (94) 15,94 10,58%
Val-d’Oise (95) 9,24 6,13%
Total 150,63 100,00%

Paris prêt à rejoindre le mouvement

Alors que Paris s’était retrouvé légèrement en porte-à-faux avec sa banlieue dans la bataille des départements, la ville, qui partage de nombreux projets en commun avec ses derniers, a émis le souhait d’être de la partie, a rapporté le président PS de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel.  De quoi augurer d’un joli coup de pouce dans le budget. De son côté, Patrick Devedjian, président LR des Hauts-de-Seine a indiqué son souhait de voir également la région Ile-de-France entrer dans le fonds.

La Métropole en ligne de mire

Quid de la Métropole du Grand Paris ? « C’est nous la vraie métropole », répond sans ambages Patrick Devedjian.

Les présidents ont écrit au président de la République

Reste désormais à obtenir l’accord de l’Etat, via le préfet de région. « En principe, les collectivités ont un droit à l’expérimentation », revendique le président du Val-de-Marne, qui avait rappelé la confirmation prochaine de ce fonds lors de son déjeuner de presse de rentrée. Si le feu passe au vert, la création de ce fonds devrait faire l’objet de délibérations dans les départements concernés avant la fin de l’année 2018. En attendant, les présidents des conseils départementaux ont pris les devants en écrivant au président de la République.

Doper le Fonds de solidarité pour le budget fonctionnement

Outre ce fonds exclusivement dédié à l’investissement, les départements souhaitent aussi doubler les moyens du Fonds de solidarité pour les départements de la région d’Ile-de-France (FSDRIF) actuellement doté de 60 millions d’euros pour le passer à 120 millions d’euros, soit au total 270 millions d’euros consacrés au rééquilibrage, directement par les départements.

A lire aussi : 

https://94.citoyens.com/2018/fonds-interdepartemental-reequilibrer-richesses-ile-de-france,21-09-2018.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

4 commentaires pour Fonds interdépartemental d’investissement: Paris prêt à rejoindre la banlieue
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi