Grand Paris | Accueil Val de Marne (94) Territoire T12 | 19/04/2018
Réagir Par

Grand Orly Seine Bièvre: des élus essonniens ruent dans les brancards

Grand Orly Seine Bièvre: des élus essonniens ruent dans les brancards © JL pour Essonne Info

Plus peuplé des territoires de la Métropole du Grand Paris après la capitale elle-même, le territoire Grand Orly Seine Bièvre doit composer ces jours-ci avec la fronde de plusieurs élus essonniens qui rêvent d’un recentrage sur le Grand Orly.

Un territoire Grand Orly, c’était le rêve d’élus du Sud Val-de-Marne et de leurs voisins de l’Essonne avant l’avènement de la Métropole du Grand Paris. L’association du Grand Orly oeuvrait à ce projet mais les règles de composition des territoires de la métropole n’ont pas permis d’aboutir car il aurait fallu une dérogation pour accepter un territoire de moins de 300 000 habitants. Alors que les communes val-de-marnaises du Val-de-Bièvre, qui projetaient initialement de s’unir avec leurs homologues des Hauts-de-Seine dans le cadre d’un territoire Vallée de la Bièvre, se sont faîtes éconduire, c’est finalement un gros territoire comprenant à la fois la composante 94 du Val-de-Bièvre, la Seine Amont et le pôle d’Orly 94-91, qui s’est constitué, donnant lieu à un territoire de près de 700 000 habitants et 24 communes dont 6 de l’Essonne. Un grand périmètre qui, avant même sa création, suscitait le doute.

Deux ans après la mise en place de ce territoire, quatre communes de l’Essonne (Juvisy-sur-Orge, Savigny-sur-Orge, Paray-Vieille-Poste et Viry-Châtillon) ont voté une motion appelant à une recomposition territoriale intercommunale, lors de leur dernier Conseil municipal.

(Lire sur ce sujet l’article de notre confrère Essonne Info avec les positions détaillées des élus. L’article est en accès payant mais 94 Citoyens offre un lien en accès libre à nos abonnés. Envoyer mail à redaction@citoyens.com pour obtenir le lien).

Vers une évolution de la gouvernance

Du côté de la présidence du territoire Grand Orly Seine Bièvre, on s’étonne de ce revirement de position de la part des élus essonniens, volontaires pour entrer dans la métropole il y a deux ans, notant que la version la plus virulente de la motion a été portée par trois maires LR à Juvisy, Savigny et Viry-Chatillon. On reconnait malgré tout la difficulté de faire territoire à cette échelle et l’EPT devrait du reste mettre en débat avant l’été une réflexion sur l’évolution de la gouvernance pour donner une meilleure place à l’expression de territoires plus petits au sein de ce grand ensemble. La forme que cela prendra dépendra bien-sûr des annonces présidentielles sur le Grand Paris, attendues de tous depuis bientôt un an. Le changement de statut des EPT en EPCI (qui ont un statut de collectivité à part entière avec une fiscalité propre) pourrait notamment faciliter les choses, indique-t-on au cabinet de la présidence du territoire.

A lire aussi:

Coeur d’Orly va accueillir 300 agents de Grand-Orly-Seine-Bièvre

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi