Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Politique | Nogent-Sur-Marne | 20/03
Réagir Par

Le grand raout des jeunes Macroniens à Nogent-sur-Marne

Publicité

Il y a quelques années au pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne, c'étaient les Jeunes socialistes qui s'étaient rassemblés avant les Européennes de 2014. Ce 17 mars 2018, ce-sont près de 1500 Jeunes avec Macron (Jam) qui ont investi les lieux pour leur première convention nationale, occasion de renouveler les instances et de lancer leur prochain temps fort, la grande marche pour l'Europe.

Même jeunesse, même enthousiasme pour l’Europe et même attachement au parti, avec en prime l’ardeur des jeunes convertis. En 2014, en pleine présidence Hollande, le ton de la présidente des MJS, Laura Slimani, revendiquait le positionnement à gauche du parti presque comme un défi, avant de passer le micro au Premier ministre Manuel Valls. Cette fois, pas une feuille de papier à cigarette entre le mouvement de jeunesse et le parti de gouvernement. Et le nouveau délégué général des JAM, Martin Bohmert, 29 ans, a du reste rappelé le rôle de ces forces vives pour contribuer à la réussite du gouvernement, devant un large parterre de ministres dont le premier d’entre eux, Edouard Philippe.

Dans l’assistance, certains jeunes auraient bien pu se retrouver aux MJS à une autre époque, à l’instar de ces trois étudiants du Val-de-Marne, présents ce samedi. Sympathisante PS au départ, Mandy Tinot, étudiante en droit, n’a pas voulu rejoindre le parti à la rose, le considérant comme trop « ankylosé« . En 2016, c’est via Internet qu’elle a rejoint la Grande marche. « On peut toujours donner son avis, il y a une vraie proximité avec les élus du mouvement, ce-sont des gens comme nous. Il y a beaucoup d’ateliers. Et puis nous allons sur le terrain, tout le temps« , commente-t-elle. David Hassoul, également étudiant en droit, se sentait plutôt rocardien, et c’est la fin du clivage droite-gauche et la Grande marche qui l’ont attiré en 2016. Idem encore pour Antoine Pourcel, étudiant à l’Efrai de Villejuif et référent des JAM en Val-de-Marne, séduit par « la vision émancipée de la jeunesse et l’Europe« . Pour tous les trois, il s’agit du premier engagement en politique, comme c’est le cas de la majorité des Jam. Dans le département, le mouvement revendique 450 inscrits, mais une dizaine de militants sont réellement actifs. Une partie des plus dynamiques des troupes de 2016 ont en effet déjà été recrutés comme collaborateurs et collaboratrices parlementaires, expliquent les étudiants. Leur rôle au sein du mouvement, ils le voient comme un travail de conviction, de formation, de pédagogie autour des réformes. Au-delà, les Jam du 94 veulent aussi développer leurs projets propres. « Nous allons mettre en place des cours de soutien pour les collégiens« , explique le référent départemental.

 

 

 

En attendant, le prochain temps fort celui de la grande marche pour l’Europe, qui consistera à aller questionner les gens sur leur vision, ce qui va, ce qui ne vas pas, pour faire remonter les avis au mouvement et contribuer aux propositions de LREM en vue des élections européennes de 2019. Dans le Val-de-Marne, le lancement se tiendra samedi 24 mars avec des départs de plusieurs coins du département qui convergeront vers Créteil, avec pique-nique près du lac si le temps le permet.

2 JAM du 94 dans le bureau national

Ce samedi 17 mars, les Jam du 94 ont aussi pris du galon dans l’organigramme national, avec deux représentantes sur les 14 membres du bureau : Sybille Mansouri-Debouran de Vitry-sur-Seine et Claire Cussemane de Fontenay-sous-Bois. Sur la scène encore, c’est une jeune Val-de-Marnaise qui tenait le micro, Amandine Mackako, suppléante et collaboratrice parlementaire de Laurent Saint-Martin.

A lire aussi :

Grand Paris: militants et élus En Marche poussent à la réforme

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

9 commentaires pour Le grand raout des jeunes Macroniens à Nogent-sur-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi