Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Grève | Val de Marne | 12/11
Réagir Par

Grève des enseignants contre les suppressions de poste au collège et lycée

Publicité

Les syndicats FSU, SGEN-CFDT, SNALC, UNSA Éducation appellent à la grève des enseignants ce lundi 12 novembre pour s'opposer à la suppression de 2650 postes au collège et lycée prévue dans le budget 2019 de l'Etat, en contrepartie notamment de 1800 supplémentaires en primaire et de postes d'accompagnement des élèves handicapés. 

« Le gouvernement a prévu la diminution de 4 500 d’emplois de fonctionnaires d’état : 40% de cette baisse est supportée par la seule Éducation nationale », dénoncent le syndicats. Le ministère de de l’Education nationale, lui, fait valoir qu’il représente le premier poste de dépenses de l’Etat, soit 51,7 milliards d’euros, employant un peu plus d’un million de personnes.

« Avec le redéploiement dans le primaire qui ne suffit pas au dédoublement CP et CE1 en éducation prioritaire dans le contexte d’un sous-investissement chronique, les 2650 suppressions de postes d’enseignants dans le second degré qui vont toucher les collèges et les voies générales, technologiques et professionnelles des lycées, et les 400 suppressions de postes de personnels administratifs après les 200 de l’an passé, les conditions d’apprentissage pour les élèves et de travail des personnels, se dégraderont dès la rentrée prochaine pendant que l’administration du système, pour les élèves et leurs familles, comme pour la gestion des personnels sera mise en grande difficulté », poursuivent les syndicats dans leur communiqué d’appel à la grève.

Voir le détail du projet de loi de finances en matière d’éducation, sur le site du ministère.

Une manifestation au ministère de l’Education nationale est organisée cet après-midi, qui partira à 14 heures du jardin du Luxembourg.

Les Espé (Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation) sont aussi en grève, qui s’inquiètent notamment d’une possible entrée en responsabilité en préparation dès le master 1  pour pallier les manques d’enseignants et de l’augmentation des heures de charge de classe en master 2. La Ferc CGT réclame la possibilité de pré-recrutement sous statut d’élève professeur dès la L2, le concours intégral dès la licence et l’accès au statut de fonctionnaire-stagiaire dès l’entrée en master 1.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi