Société | Villejuif | 20/01
Réagir Par

Un incident ravive le conflit entre agents et municipalité de Villejuif

Du côté de la CGT, on évoque une tentative de suicide d’un agent dans les locaux de la DRH. La mairie de Villejuif, elle, dénonce dénonce des accusations graves qu’aucun élément matériel ne permettrait d’attester. Explications.

« Le lundi 8 janvier 2018, un agent municipal âgé de 58 ans, désespéré par l’absence de prise en considération de sa situation professionnelle de la part de l’employeur et de la DRH, a tenté de mettre fin à ses jours dans les locaux de la Direction des Ressources Humaines. Le CHS CT, les syndicats, et l’agent lui-même s’évertuaient à demander au maire, à la direction générale et à la DRH qu’ils trouvent une solution viable depuis de longs mois, sans le moindre résultat. L’employeur ne traitait ses demandes que par le mépris, lui intimant de rester sur son poste malgré sa souffrance et contre l’avis des médecins. Notre collègue est aujourd’hui hospitalisé. Il est toujours en incapacité de reprendre son travail. À ce jour, l’employeur n’a toujours pas daigné répondre.
Déjà lors du suicide de notre collègue Thierry en février 2017, nous avions demandé que soit effectuée une enquête administrative pour déterminer la corrélation de cet acte avec ses conditions de travail. Celle-ci n’a jamais eu lieu« , dénonce la CGT des agents de Villejuif dans un communiqué.

La municipalité, elle, dénonce « des accusations graves à l’encontre de la direction des ressources humaines de la ville » et assure « qu’à l’issue d’une enquête administrative, aucun élément matériel ne permet d’attester de cette « tentative de suicide »« . « Cette affirmation repose sur la seule déclaration de représentants syndicaux, seuls présents au moment du dit événement. Aucun agent des ressources humaines présents ce jour ne se trouverait par ailleurs en mesure d’attester de la survenue de cet événement. Il apparaît également que, contrairement aux procédures et règles élémentaires, les pompiers et secours n’ont pas été alertés par qui que ce soit. La vérification de l’intégralité du dossier de l’agent concerné ne fait par ailleurs ressortir aucune forme de dysfonctionnement des ressources humaines de la ville de Villejuif. En conclusion, l’enquête administrative ne démontre aucune défaillance de la direction des ressources humaines de la ville de Villejuif. Cette même enquête ne permet pas d’attester de la réalité des faits rapportés », insiste la ville. L’agent, qui aurait tenté d’avaler des médicaments mais en aurait été empêché par ses collègues du syndicat, souhaite changer de service depuis plusieurs mois, faisant état de difficultés avec son supérieur hiérarchique et d’une souffrance au travail. La situation s’est tendue entre la commune et l’agent suite à une non-reprise de travail après un congé maladie. Des rendez-vous ont été organisés avec la DRH, qui n’ont pas abouti à une solution satisfaisant les deux parties. La ville indique par ailleurs qu’un expert médical a conclu à « l’absence de preuve de lien direct et certain entre le travail et l’état de santé » de l’agent.

« La ville de Villejuif est par ailleurs actuellement engagée dans une large enquête sur les risques psycho-sociaux rencontrés par ses agents. Les premières remontées n’indiquent rien de ce que certains représentants syndicaux et politiques déclarent. La direction des ressources humaines rappelle que toute personne ayant connaissance d’une situation de ce type doit lui en faire part », indique également la commune. Dans son communiqué, la CGT évoque des « chasse aux sorcières, climat délétère, harcèlement moral, rétrogradations, mises au placard, non reconduction des contractuels, non mise en stage, non remplacement des départs, amputations de salaire, injonctions paradoxales de l’exécutif, insincérité du budget Ressources Humaines, diminution drastique du nombre de formations, manque de matériel dans les services, mépris des instances consultatives du personnel, censure du panorama de presse interne, remise en cause des acquis sociaux…  » et dénonce « un règne de la terreur ».  Le syndicat s’oppose également à l’instauration du nouveau régime de primes.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags ressources humaines, Risques psycho-sociaux, ,
Un commentaire pour Un incident ravive le conflit entre agents et municipalité de Villejuif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *