Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Société | Ivry-sur-Seine | 06/12
Réagir Par

Indignation générale après la garde à vue des lycéens d’Ivry-sur-Seine

Publicité

Six élèves de première placés en garde à vue dans deux commissariats pendant 36 heures pour avoir tagué "Macron démission" sur le tableau d'informations administratives du lycée Romain Rolland d'Ivry-sur-Seine dans la nuit de lundi à mardi, la mesure a suscité une forte indignation, considérée comme totalement disproportionnée par les élus, professeurs, élèves et nombre de parents.

Si les six lycéens  mineurs de Romain Rolland ont bien été libérés hier, ils ne risquent pas d’oublier cette mésaventure. Ils ont en revanche pu compter sur un soutien sans faille d’une bonne partie de la communauté éducative et des élus locaux.

Hier matin, c’est le maire en personnes, Philippe Bouyssou (PCF), écharpe tricolore autour du cou, qui était perché devant les grilles du lycée pour protester. « Nous ne pouvons qu’être choqués par le caractère manifestement disproportionné de cette mesure à l’attention de ces jeunes, mais aussi de leurs parents. Elle est d’autant plus révoltante qu’elle émane directement d’une décision du procureur, qui a d’ailleurs pris l’initiative de prolonger la garde à vue », dénonce l’élu pour qui « cette longue garde à vue, en plein mouvement social, avait donc tous les atours d’une provocation politique« .

 » Je partage l’émotion devant le traitement réservé à ces jeunes, lors d’une action non violente. Le sort réservé à ces jeunes pourrait être perçu comme une provocation et une escalade de la part de l’État face au mouvement social », s’est également indigné le maire de Vitry-sur-Seine, Jean-Claude Kennedy, alors que deux des lycéens interpellés étaient vitriots. Et l’élu d’inviter à ne pas faire « d’amalgame entre l’action de ces lycéens et les actes condamnables constatés à Paris ce week-end. »

Le sénateur Savoldelli, lui, s’est rendu dans les commissariats mardi soir. La FCPE du Val-de-Marne et le syndicat Sud Education ont également fait connaître leur indignation et une partie des professeurs ont prévu de faire grève ce jeudi pour protester, alors qu’un nouveau blocus se prépare.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

10 commentaires pour Indignation générale après la garde à vue des lycéens d’Ivry-sur-Seine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi