Inondation | Grand Paris | 06/02/2018
Réagir Par

Inondation: la région met 1 million d’euros et s’inquiète des pollutions

Publicité

Après la Métropole du Grand Paris, c'est au tour du Conseil régional d'Ile-de-France de mettre en place un fonds d'urgence d'1 million d'euros pour venir en aide aux communes sinistrées par les inondations, comme elle l'avait fait en 2016. 

Dans un communiqué, la région s’inquiète par ailleurs des conséquences en termes de pollution liée à l’accumulation de déchets le long des berges.

« C’est en particulier le cas à Méricourt, dans les Yvelines, où s’était installée ces derniers jours une nappe de 200 tonnes de déchets sur plus de 8000 mètres carrés. Les déchets ne sont aujourd’hui plus visibles, sans que personne, à ce stade, ne puisse apporter une quelconque explication sur cette disparition« , s’inquiète la région qui réclame des explications à VNF et indique qu’elle va saisir Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, pour lui demander  que « VNF mette en place des installations expérimentales pilotes sur la Seine et les principaux cours d’eau franciliens pour circonscrire les pollutions liées aux déchets tout au long de l’année, mais plus encore en période de crue » et  pour lui demander de réunir, une fois les inondations passées, une conférence co-présidée par le Préfet de région et la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, « afin de réunir les acteurs compétents au titre de la loi GEMAPI et de coordonner leur action à l’échelle de la Région métropole francilienne. »

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi