Transports | Limeil-Brévannes | 12/12/2018
Réagir Par

Inquiétudes autour du Téléval suite au projet de prison à Limeil-Brévannes

Inquiétudes autour du Téléval suite au projet de prison à Limeil-Brévannes © IDFM
Publicité

Depuis le mois de juillet 2018, le site de concertation du téléphérique Câble A- Téléval, qui doit relier Créteil à Villeneuve-Saint-Georges, affiche en gros titre un "Cap sur l'enquête publique" à sa une.

Le dossier technique est prêt et l’enquête publique, indispensable pour la poursuite du projet, devait se tenir en cette fin d’année 2018. En cette mi-décembre toutefois, aucune date n’a été annoncée et le report à 2019 est désormais inéluctable. Inquiet de ce report et du téléscopage du projet avec celui de SAS (Structure d’accompagnement vers la sortie), une prison de fin de peine qui serait installée dans le quartier des Temps durables à Limeil-Brévannes, dans le même périmètre que le périphérique, le collectif Vite le Téléval vient d’écrire à la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, pour rappeler l’urgence du projet pour les habitants et lui demander où en sont les études d’impact au cas où la prison serait bien installée sur le site des Temps durables.

« En effet, ce territoire est marqué par de très lourds enjeux. En termes de déplacement, il n’existe pas d’alternative autre que le Téléval pour répondre efficacement aux besoins et aux limites du réseau viaire. Les voiries sont saturées, les coupures urbaines aggravent les embouteillages devenus le quotidien des automobilistes et des usagers du réseau de bus, prisonniers de cette sclérose. Ces coupures urbaines justifient pleinement le mode téléphérique urbain. Ce mode est le seul capable de franchir la voie autoroutière RN406, le faisceau ferré de Valenton large de 18 voies, les lignes à haute tension dont les pylônes culminent à plus de 60 mètres, la ligne à grande vitesse, etc. Nos communes subissent ces coupures qui condamnent les habitants à l’enclavement et nuisent à l’attractivité économique. En plus de porter une solution en matière de transports collectifs publics, le Téléval véhicule avec lui l’essor économique et la mobilité retrouvée. Le tissu économique attend ce projet à l’image – entre autres – de l’entreprise OMMIC, mondialement reconnue, des commerçants, des usagers et personnels de l’hôpital Emile Roux de Limeil-Brévannes ou encore des occupants de la base logistique des Sapeurs-Pompiers de Paris uniquement desservie par une ligne de bus aujourd’hui. En désenclavant ces communes, le Téléval divisera par deux voire, par trois, les temps de parcours par rapport au réseau de bus existant. Par cet apport extraordinaire, ce projet de transport concourra à l’accès à l’emploi, à la formation, aux services publics pour des populations qui se sentent reléguées ou qui le sont réellement, géographiquement et socialement. Nous pensons tout particulièrement aux habitants des deux communes les plus défavorisées du Val-de-Marne, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges. Nous pensons singulièrement aux quartiers du Bois Matar et de Saint-Martin qui enregistrent des taux de chômage deux fois supérieurs à la moyenne départementale. Nous pensons aussi aux décennies qui ont fait de nos communes des « territoires servants », réalité qui se rappelle aujourd’hui tous les jours aux habitants du plateau où un avion passe au-dessus des têtes toutes les 5 minutes, de 6 heures à 23 heures 30, du lundi au dimanche. Alors que Créteil attire plus d’habitants de ce secteur que Paris et alors que les déplacements internes au Val-de-Marne sont très majoritaires, le Téléval apportera entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges une contribution sociale, environnementale et de déplacement inédite« , motive le collectif qui rappelle que la pétition en faveur du projet a recueilli plus de 3000 signatures.

Télécharger le courrier.

 

 

Voir le site de concertation Câble A – Téléval

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour Inquiétudes autour du Téléval suite au projet de prison à Limeil-Brévannes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi