Publicité
Publicité: Forum Export 94
Grand Paris Express | Champigny-sur-Marne | 26/09
Réagir Par

Interopérabilité 15 Est-15 Sud: les élus vont manifester

Interopérabilité 15 Est-15 Sud: les élus vont manifester © FB
Publicité

Alors que le président de la SGP, Thierry Dallard, a confirmé lors de sa conférence de presse de rentrée ce mardi 25 septembre que l'interopérabilité 15 Est- 15 Sud, déjà sur la sellette au printemps, était fortement compromise, les élus du Val-de-Marne sont en colère et organisent une manifestation mardi prochain à Champigny-sur-Marne.

« Depuis les premiers travaux préparatoires en mars 2015, les riverains souffrent d’un chantier d’ampleur, en plein cœur d’un quartier résidentiel, sur un axe stratégique pour tout l’Est francilien (la RD 4). Des expropriations de commerces et de riverains ont été réalisées et près de 200 millions d’euros auraient été engagés sur ce chantier déjà largement avancé ! Une telle décision, si elle était confirmée, serait purement et simplement inadmissible. Inadmissible pour les élus, inadmissible pour les riverains, inadmissible pour les deniers publics », tonnent Christian Favier, président PCF du Val-de-Marne, et Christian Fautré, maire PCF de Champigny, dans un communiqué commun. « De longue date, les concepteurs du Grand Paris Express ont insisté très fortement auprès des acteurs locaux pour les lignes 15 Sud et Est puissent être « interopérables », que l’on puisse aller de l’une à l’autre sans rupture de charge pour les futurs usagers. Ce n’est pas une fois les travaux engagés que cette solution peut être ainsi remise en cause ! «  poursuivent les élus qui appellent à un rassemblement des riverains et des habitants le mardi 2 octobre à 19h00, place Jean-Baptiste Clément à Champigny-sur-Marne.

Même colère de la part des élus LFI de Champigny : « L’Etat et la Société du Grand Paris auraient donc dilapidé des dizaines de millions d’argent public pour rien. L’Etat et la Société du Grand Paris feraient preuve du plus scandaleux mépris à l’égard des riverains et de tous les campinois.es qui depuis trois ans subissent des nuisances que seule la perspective de réalisation du projet dans son entièreté permet de supporter. L’Etat et la Société du Grand Paris feraient encore une fois le choix d’un grand paris express qui privilégierait la desserte des clusters économiques au détriment de la vie quotidienne des franciliens en galvaudant ainsi l’interconnexion des lignes et l’interopérabilité nécessaires. Nous refusons de nous en laisser conter. Nous sommons l’Etat et la Société du Grand Paris de revenir à la raison et d’aller au bout du projet d’entonnement. Dès à présent, nous appelons les campinoises et les campinois à s’organiser pour contraindre l’Etat et la Société du Grand Paris à revenir sur cette décision. Nous serons pour ces combats aussi à leurs côtés« , annoncent Jeannick Le Lagadec, François Cocq et Christophe Gaigne.

Voir nos articles précédents sur ce sujet :

Métro: l’interopérabilité 15 Sud-15 Est de plus en plus compromise

La ligne circulaire du Grand Paris Express sur la sellette

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi