Publicité
Publicité: Forum Export 94
Entreprendre | Ivry-sur-Seine | 01/10
Réagir Par

A Ivry-sur-Seine, frère et soeur créent Jobday, le site pour trouver un job

A Ivry-sur-Seine, frère et soeur créent Jobday, le site pour trouver un job © Fb
Publicité

A Ivry-sur-Seine, Romy et Roman Eisemberg, une soeur et son frère, ont eu l'idée de créer une plate-forme Internet pour trouver des petits boulots : Jobday. Le site est ouvert aux employeurs comme aux personnes à la recherche d'un job ou d'un extra.

cci-val-de-marneCet article s’inscrit dans le cadre de la rubrique Histoires d’entreprises et d’entrepreneurs, rédigée – en toute indépendance – grâce au soutien de la CCI du Val-de-Marne, pour donner à voir la géographie entrepreneuriale du département. Voir tous les articles publiés dans cette rubrique. 

Un gérant de salle de sport à la recherche d’un coach pour un remplacement au pied levé, une étudiante disponible pour faire du baby-sitting, des bricoleurs proposant des dépannages ou de menus travaux… voilà le type d’annonces que l’on trouve sur Jobday, plateforme en ligne lancée en avril 2018 et qui compte aujourd’hui près de 7000 inscrits.

« A l’heure actuelle, il est possible de proposer ses services à quelqu’un via le Bon coin ou Facebook mais c’est comme jouer au loto, il est impossible de savoir si c’est sérieux. De plus, il existe de nombreux secteurs d’activité encore rétifs à recourir à ce type d’annonces pour recruter. Il y a donc un important travail à faire pour instaurer de la confiance, faire disparaître la crainte », explique Roman Eisemberg, convaincu du potentiel de ce marché qu’il qualifie d’intérim 2.0.

L’inscription sur le site est gratuite et ouverte à tous. Les transferts d’argent passent par la plateforme qui remet la rémunération une fois la tâche accomplie. Sur leur profil, les candidats sont crédités de badges en fonction de la qualité de leur prestation et de leur transparence (vérification de l’identité, renseignement de son téléphone,…). Les prix sont affichés d’entrée de jeu pour éviter les mauvaises surprises.

Avant d’avoir cette idée de startuper, la fratrie a eu un parcours varié. Roman, a commencé par un bac professionnel commerce à Vitry-sur-Seine avant de partir à Londres pour bien parler anglais. A son retour, il gère le site web d’une radio, créé une web serie et crée une société d’événementiel qui organise des soirées. « Dès que j’ai une idée, un concept prometteur, je tente de le faire aboutir. Je prends énormément de goût à créer », motive-t-il. Romy, sa soeur, a débuté une carrière de mannequin après un master en histoire et une licence de philosophie. « C’est un métier qui procure beaucoup de liberté. Je vais parfois avoir des semaines chargées puis des temps beaucoup plus calme. Roman est venu me voir, il y a trois ans avec l’idée de jobday. Il m’a demandé de l’aider parce que ce projet était trop conséquent pour qu’il s’en occupe tout seul », explique-t-elle.

Armés de leur bonne volonté, le frère et la soeur s’aventurent alors dans un milieu qui ne leur est pas familier, celui des startups. « J’ai suivi une mini formation auprès d’un réseau d’appui aux entrepreneurs. J’ai eu des cours de comptabilité, j’ai appris comment faire un business plan. Nous avons ensuite été accueillis dans la couveuse du BGE. C’est là que nous avons testé la viabilité de notre projet. J’ai également suivi des cours en ligne gratuits pour me former à la gestion, à l’économie collaborative et obtenir tout un vocabulaire nécessaire pour discuter avec nos avocats, nos développeurs », explique l’entrepreneure.

Partis sur fonds propres et grâce à l’apport d’un investisseur privé, ils lancent alors leur site., bénéficiant d’un prêt d’honneur d’Initiative France. En décembre 2017, ils participent au concours des digiteurs de la CCI du Val-de-Marne, qui prime les créateurs d’entreprises spécialisées dans le numérique, et bénéficient, à la suite de cet événement, du programme #leader pour les accompagner dans la croissance de leur société.

7000 inscrits en 6 mois, le cap du million en ligne de mire

Depuis le mois d’avril 2018, le temps est venu de la conquête. Après six mois de prospection, l’application compte aujourd’hui environ 7000 inscrits dans toute la France et particulièrement en province où les services concurrents sont moins nombreux. Pour accélérer, Romy et Roman souhaitent désormais réaliser une levée de fond et intégrer un accélérateur d’entreprise de grand groupe. Un gros défi car les candidats sont nombreux. « Il faut attirer, de nous-même, un nombre exponentiel d’utilisateurs »,  estime Roman. Grâce à leur investisseur privé, la jeune pousse va avoir l’occasion de tester plus massivement son concept à l’échelle d’un territoire, dans le cadre d’une campagne dans tous les médias de l’île de la Réunion qui compte 800 000 habitants. « Beaucoup de personnes vivant sur l’île ont des difficultés à accéder à l’emploi », relève le chef d’entreprise.

Voir le site Jobday

A lire aussi :

A Champigny-sur-Marne, Connecting Technology rend les maisons intelligentes

A Champigny-sur-Marne, l’imprimeur Comoprint capitalise sur le numérique

A Sucy-en-Brie, Green Creative industrialise le tri intelligent

A Bonneuil-sur-Marne, Pacific Colour sublime les motifs en 3D

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi