Publicité
Publicité: Welcome 94
Politique locale | Le Kremlin-Bicêtre | 16/05
Réagir Par

Le maire du Kremlin règle ses comptes avec son ancien mentor

Règlement de comptes au Kremlin-Bicêtre. Le maire Jean-Marc Nicolle annonce le retrait des délégations de Jean-Luc Laurent, l’ancien député-maire qui lui avait transmis l’écharpe en janvier 2016.

Après 30 ans d’amitié, la rupture est désormais consommée. Après la mise en examen, notamment pour corruption, de Jean-Marc Nicolle, Jean-Luc Laurent, président du MRC, a en effet indiqué qu’il allait déposer plainte contre l’actuel maire du Kremlin au titre d’activités au sein de l’association de formation des élus du parti. Ce jeudi 17 mai au soir, doit enfin se tenir la réunion de majorité, en présence de Jean-Marc Nicolle.

Voir dossier complet sur l’affaire

« Conformément aux prérogatives dont dispose le maire, j’ai décidé de retirer au conseiller municipal Jean-Luc Laurent sa délégation aux projets et services publics de la ville au sein de l’Etablissement public territorial, qui lui avait été attribuée en janvier 2016. Cette décision est la conséquence logique et inévitable d’une rupture de confiance. Le procès politique instruit d’abord par Monsieur Laurent depuis sa défaite aux élections législatives de juin 2017 a désormais scellé une trahison de sa part. Comme premier maire-adjoint de 1995 à 2016, la fidélité ne m’a jamais fait défaut. Il était donc légitime d’attendre de l’ancien maire une attitude réciproque. Ma mise en examen à la fin du mois de mars s’est révélée être une opportunité pour un ancien camarade de s’assumer adversaire politique. Dont acte. Plus précisément, des mensonges ont été sciemment diffusés auprès des organes de presse à propos de ma démission du Mouvement Républicain et Citoyen. Survenue début février, cette démission pourtant collective avec 8 autres élus de la majorité a été instrumentalisée par Monsieur Laurent, en tant que président du parti. La réalité du calendrier et des motifs de notre démission mettent en évidence l’incohérence des accusations dont je suis l’objet. Cette attitude de défiance oblige à tirer les leçons nécessaires. L’ancien maire ne doit plus prendre part aux activités de l’exécutif et ne doit donc plus assumer la délégation de fonction qui lui avait été donnée », motive Jean-Marc Nicolle.

Contexte

Pour rappel, Jean-Marc Nicolle a été mis en examen le 30 mars, soupçonné d’avoir demandé à des entreprises qui voulaient travailler avec la ville de verser de l’argent à l’association d’oenologie dont il est le président, Au Sergent du Kremlin, et récupéré l’argent à des fins personnelles, pour jouer notamment au tiercé. L’élu aurait joué parfois jusqu’à 2000 ou 3000 euros par jour et les sommes en jeu sont de plusieurs centaines de milliers d’euros. (Voir article détaillé) Dans une lettre aux Kremlinois, le maire s’est défendu en indiquant que des entreprises privées avaient bien parrainé son association oenologique mais qu’il s’agissait d’un mécénat permettant à ces entreprises de valoriser leur image, sans toutefois préciser les entreprises et la nature de ce mécénat Le maire a aussi reconnu avoir été victime d’une addiction aux jeux. Par ailleurs, le MRC a annoncé qu’il allait déposer plainte au pénal contre l’édile -plainte qui n’est pas encore déposée à ce jour, suite à des contrats passés avec l’association de formation des élus du MRC, (la FRE) considérés comme surfacturés par rapport à la production réalisée. Le MRC évoque également des notes de frais de restauration non justifiées au sein du MRC 94. Le MRC a diligenté sa propre enquête interne à la suite de perquisitions au sein de la FRE à l’automne 2017. (Voir article détaillé sur ce volet de l’affaire)

Voir tout notre dossier sur cette affaire

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Le maire du Kremlin règle ses comptes avec son ancien mentor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *