Publicité
Publicité: Welcome 94
Initiative | Chennevières-sur-Marne | 05/02
Réagir Par

Une journaliste réfugiée du Bahreïn témoigne auprès des lycéens de Chennevières

Une journaliste réfugiée du Bahreïn témoigne auprès des lycéens de Chennevières © isa-alhammadi

Journaliste, Nazeeha Saeed a travaillé pendant douze ans dans son pays, le Bahreïn, comme correspondante pour Monte Carlo Doualiya (MCD) et France 24. Torturée après avoir couvert des manifestations pro-démocratiques en mai 2011, elle a porté plainte contre la police mais sa plainte n’a pas abouti.

Elle s’est ensuite faite refuser le renouvellement de sa carte de presse en 2016, avec quatre autres correspondants de médias étrangers.  Ayant quitté le Bahreïn après la levée de son interdiction de voyager en juillet 2016, elle a trouvé refuge en France et fait partie des lauréates ICORN (International Cities of Refuge Network) accueillies par la ville de Paris dans le cadre de son partenariat avec la Maison des journalistes (MDJ, une association loi 1901 qui accueille et accompagne des journalistes contraints de fuir leur pays pour avoir voulu pratiquer une information libre).

Ce lundi 5 février,  Nazeeha Saeed témoignera de son parcours auprès des élèves du lycée Champlain de Chennevières-sur-Marne, dans le cadre de l’opération Renvoyé Spécial organisée par la Maison des journalistes en partenariat avec le Clemi (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information) et Presstalis. et subventionnée par l’ancienne sénatrice écologiste du Val-de-Marne Esther Benbassa au titre de sa réserve parlementaire. L’occasion d’aborder les questions fondamentales de la liberté de la presse, la tolérance, la démocratie et les droits de l’Homme.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Une journaliste réfugiée du Bahreïn témoigne auprès des lycéens de Chennevières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *