Formation | Créteil | 01/10
Réagir Par

La candidat plagiaire élu vice-président étudiant de l’université de Créteil

(Mise à jour le 2/10 à 13h avec la position du président de l’université) Le Conseil académique de l’université de Créteil (Upec) a élu ce lundi 1er octobre Lhéo Vincent, représentant du syndicat étudiant majoritaire Fac.

C’est ce même candidat dont la profession de foi était constituée, sur trois pages sur quatre, de discours d’Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy. Voir notre article précédent. Si l’étudiant avait le soutien de la présidence, il a toutefois du s’expliquer sérieusement auprès de ses pairs lors des présentations et des discussions préalables au scrutin, lequel s’est déroulé en trois tours de vote.

Outre les deux candidats s’étaient manifestés publiquement avant le jour du scrutin, Lhéo Vincent (Fac, proche de la Fage) et Kulwa Ola-Davies (Unef), un troisième s’est déclaré pendant la séance, en la personne de Grégoire Perruchot, pour Alter Energie Etudiante, l’association des étudiants en droit.

Au premier tour, l’Unef a obtenu 29 voix, la Fac 28, Alter 6 et il y a eu quatre blanc. Un scénario similaire s’est reproduit au second tour. Au troisième et dernier tour, les deux principaux candidats restaient seuls en lice et la Fac a obtenu 37 voix contre 34 pour l’Unef et 1 blanc. « Nous avons choisi de reporter nos voix sur la Fac plutôt que l’Unef malgré le plagiat car il s’agit d’une erreur de débutant qui peut se corriger et nous considérons l’Unef inefficace« , motive Caroline Nguyen, présidente d’Alter.

« Quelle image pour l’université ! Comment la présidence peut-elle légitimer ces pratiques en soutenant ce candidat? » questionne pour sa part Thomas Khabou (Unef), l’ancien vice-président étudiant.

Le président distingue le collectif et le candidat

De son côté, le président de l’université, Jean-Luc Dubois-Randé, qui se déclare « navré de cette situation », veut distinguer le candidat Fac du collectif qui a concocté la profession de foi. Tout en qualifiant le plagiat de « maladresse malvenue, inacceptable, invraisemblable « , le président considère, sans le dédouaner complètement de sa responsabilité, que le candidat lui-même, Lhéo Vincent, est un étudiant « honnête, engagé, humainement très bien » qui travaille pour financer ses études de Staps. Le président rappelle par ailleurs que la Fac est le syndicat majoritaire de l’université.

Pour rappel,  le vice-président étudiant,  élu par le Conseil académique, a un statut de vice-président de l’université et est membre de l’équipe de direction. Il représente les étudiants et organise notamment la répartition des fonds étudiants. Ce poste avait jusqu’à présent été occupé par un représentant de l’Unef.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *