Justice | Noiseau | 30/11/2018
Réagir Par

La garde des Sceaux confirme la prison à Noiseau au sénateur Lafon

Publicité

Interrogée par écrit par le sénateur UDI Laurent Lafon concernant l'implantation future d'une prison de 700 places à Noiseau, la garde des Sceaux a répondu ce jeudi 29 novembre, confirmant le projet en parallèle d'une rénovation de Fresnes.

Dans sa question, le sénateur demandait à la ministre de la Justice s’il ne serait pas « plus judicieux d’effectuer une consultation avec les villes concernées afin que le projet puisse voir le jour de manière consensuelle« , et il lui demandait également de lui indiquer « où en est concrètement la réflexion de l’État et le degré d’avancement de ce projet », ajoutant que la construction de nouvelles prisons ne devrait pas empêcher la rénovation de la prison de Fresnes.

La ministre pointe l’absence de proposition alternative

Dans sa réponse, publiée au Journal officiel du Sénat ce jeudi, la ministre a confirmé le site de Noiseau, rappelant que dans le cadre du plan de 15 000 places de prison supplémentaires, il est prévu d’implanter les nouvelles prisons dans les territoires où la surpopulation carcérale est la plus forte, ce qui est le cas de la région parisienne, notamment du Val-de-Marne, où le taux d’occupation de la maison d’arrêt de Fresnes tourne autour de 200 %. Il y est donc prévu de créer 700 places, comme c’est le cas dans d’autres départements de la région. Et la ministre d’expliquer ensuite la difficulté de trouver un terrain et l’absence de contre-proposition. « Après deux années de recherches foncières difficiles, un terrain identifié sur la commune de Noiseau a fait l’objet d’études de faisabilité dont les conclusions sont favorables, aucune proposition alternative répondant au cahier des charges n’ayant été présentée par les collectivités territoriales. Des études approfondies et une concertation locale seront prochainement engagées afin d’accompagner cette opération et de s’assurer de sa faisabilité sans remise en cause des projets de développement économique portés par la commune », détaille la garde des Sceaux.  Le site sur lequel le ministère a jeté son dévolu était en effet promis au développement d’un large pôle agro-alimentaire.

A lire : l’agro-quartier économique télescopé par le projet de prison 

Un schéma directeur immobilier pour la prison de Fresnes

Par ailleurs, la ministre a indique que le projet « n’est pas en concurrence avec une réhabilitation du centre pénitentiaire de Fresnes » et annoncé que « dans les prochains mois, des études techniques vont être lancées en vue d’élaborer un schéma directeur immobilier pour cet établissement. »

En réaction, le sénateur indique qu’il « reste mobilisé aux côtés des élus locaux afin que l’Etat revienne à la raison sur ce sujet très important pour le Val-de-Marne ».

 

 

A lire aussi :

Noiseau accueillera une prison de 700 places d’ici à 2027

Les élus du Val-de-Marne vent debout contre la prison à Noiseau

Noiseau : l’agro-quartier économique télescopé par le projet de prison

Manifestation massive contre la prison à Noiseau et RDV avec la garde des Sceaux

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

11 commentaires pour La garde des Sceaux confirme la prison à Noiseau au sénateur Lafon
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi