Société | Choisy-le-Roi | 05/11/2018
Réagir Par

La justice valide l’expulsion du bidonville rom de Choisy-le-Roi

Publicité

Ce vendredi 2 novembre, le tribunal administratif de Melun a jugé conforme l'arrêté d'évacuation en urgence du bidonville rom de Choisy-le-Roi, installé depuis l'été 2017 d'un an sur un terrain de la Dirif entre l’A86, un lotissement et le parc interdépartemental des sports de Choisy-le-Roi, dans le quartier des Gondoles nord. Le collectif Romeurope et la LDH ont décidé de se rendre sur les lieux ce lundi matin et les autres jours.

Les associations craignent en effet une expulsion incessamment malgré la trêve hivernale qui a démarré ce jeudi 1er novembre. De son côté, la préfecture avait en effet invoqué des raisons de sécurité, notant que le froid incitait les occupants à se chauffer avec des bonbonnes de gaz. De son côté, le maire PCF de la ville, Didier Guillaume, avait demandé l’évacuation du bidonville il y a déjà un an, interpellé par les habitants. « Dès l’installation de ce bidonville, j’ai souhaité son démantèlement. L’état sanitaire et la situation actuelle sont particulièrement préoccupants. Les ménages concernés ne peuvent vivre dans ces conditions. Les valeurs de solidarité que nous portons nous poussent à croire que l’Etat républicain qui est le nôtre doit être en mesure d’accueillir dignement ces familles sur l’ensemble du territoire », indiquait l’élu.

« Nous savons par expérience que les hébergements qui pourront être proposés à quelques familles par les services de la Préfecture seront courts – 3 jours en moyenne – loin, sans possibilité de cuisiner et les familles seront à nouveau dans quelques jours à nouveau dehors. Nous dénonçons à nouveau cette expulsion qui interdit à chaque personne de s’inscrire dans un parcours durable d’insertion, regrettent les associations. La première urgence n’est pas l’expulsion mais l’accueil. L’État doit protéger toutes les personnes qui vivent sur notre territoire. Elles sont européennes et font partie de notre histoire. Qu’en adviendra t il de notre avenir commun si ces familles continuent à être stigmatisées et rejetées. »

Plusieurs autres expulsions de bidonvilles roms étaient déjà intervenues les semaines précédentes, avant la trêve hivernale.

 

 

A lire aussi :

Nouvelle expulsion de bidonville rom à Choisy-le-Roi

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Bidonville, Choisy-le-Roi, Expulsion de roms, LDH, Romeurope
Un commentaire pour La justice valide l’expulsion du bidonville rom de Choisy-le-Roi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi