Service public | Alfortville | 20/02
Réagir Par

La Poste d’Alfortville fermée depuis janvier pour des fuites

Un problème récurrent d’infiltration est à l’origine de la fermeture du bureau de poste Saint-Pierre à Alfortville. Depuis le 5 janvier, le rideau de l’agence reste fermé suite au droit de retrait exercé par les postiers.

L’office public de l’habitat Logial attend les résultats des expertises pour déterminer les travaux à réaliser.

« C’est pas vrai, ce n’est toujours pas résolu, mais qu’est-ce qu’ils attendent, nous n’avons pas que ça à faire ! », se désole un homme venu avec un avis de passage récupérer un colis dans le bureau de Poste de l’avenue Dolet à Alfortville. Il traverse la route et attend patiemment l’arrivée du bus 103 pour se rendre au bureau de Poste central sur la place Salvador Allende. Cette situation dure maintenant depuis plus d’un mois et les riverains commencent à se demander si l’agence ne va tout bonnement pas rester fermée, trois ans après son inauguration au pied d’un immeuble de Logial.

L’opposition municipale s’est saisie du sujet au cours des dernières semaines, et Cédric Tartaud-Gineste s’est montré critique lors du dernier conseil municipal sur la gestion de la situation par l’OPH. « [Logial] impose à la poste une fermeture depuis le 5 janvier sans aucune mesure compensatoire (mise à disposition d’un local temporaire, implantation d’un algeco, après tout, on sait bien le faire pour des bulles de vente). Et lorsque l’on ose demander des solutions pour faciliter la vie de nos administrés, on entend  par voie de presse que « ce n’est pas la peine ». On a connu Logial plus communicatif l’an passé, que ce soit via Twitter ou lorsqu’il a fallu changer de président à grand renfort de lettre d’information ! »

De son côté l’office public d’habitat s’estime injustement désigné comme responsable de la situation. « Un bureau d’étude se charge de l’expertise et nous communiquerons une fois que nous aurons les résultats sur les travaux à réaliser. Après des observations sur place, il nous a été dit que les infiltrations n’empêchaient pas le bon fonctionnement du bureau. Cela dit, nous ne remettons pas en cause de droit de retrait des postiers. Nous sommes vraiment navrés de la situation qui lèse de nombreux Alfortvillais« , regrette le bailleur social.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *