Politique locale | Le Kremlin-Bicêtre | 20/12/2018
Réagir Par

Le Kremlin-Bicêtre a voté son budget 2019

Le Kremlin-Bicêtre a voté son budget 2019
Publicité

Le Kremlin-Bicêtre a voté son budget 2019 lors du Conseil municipal de ce mardi 18 décembre. Il s'agit du premier budget voté par la majorité recomposée cet automne après la crise politique déclenchée par la mise en examen du maire, notamment pour corruption.  

« En dépit d’un contexte budgétaire national restreint qui tend à affaiblir les communes depuis de nombreuses années, nous tenons une nouvelle fois l’engagement de ne pas augmenter la fiscalité locale, se félicite la municipalité dans un communiqué. Les choix qui ont été faits par notre majorité orientent vers des actions de solidarité affirmées. Que ce soit à destination des jeunes Kremlinois ou des personnes âgées, notre ville poursuit son objectif essentiel d’assurer l’insertion sociale des plus fragiles et l’égalité des chances. Cela passe également par une politique éducative forte, qui donne accès au plus grand nombre d’enfants à de multiples activités périscolaires, qu’elles relèvent du soutien ou d’activités culturelles et sportives. Le budget 2019 répond aussi au besoin largement affirmé de tranquillité et de sécurité dans l’espace public. Malgré les marges de manoeuvre limitées des communes dans ce domaine, les moyens mis en place permettront de renforcer nos services de médiation et de prévention pour une ville au cadre de vie agréable. Notre plan propreté s’inscrit dans cette même volonté, grâce à des moyens renforcés en la matière », poursuit la ville.

« Quant à la section investissement, elle prévoit la réalisation de projets phares inscrits dans notre projet de ville Horizon 2030. D’ici la fin d’année 2019, un nouveau parc étendu sur 1 hectare fera face à l’entrée historique de l’hôpital. Il offrira non seulement une aire récréative pour tous, mais constituera aussi le lieu central de notre trame végétale qu’est le Ruban Vert pour une ville qui respire. Un tel aménagement donnera par ailleurs un nouvel élan aux commerces de l’avenue Eugène Thomas et au-delà. La diversité de l’offre commerciale et un effort particulier sur l’économie sociale et solidaire seront des marqueurs du budget 2019. Les projets impulsés par la municipalité ont vocation à développer notre tissu économique vers plus d’équité, de qualité, d’emploi local et d’attractivité. A l’heure où nos concitoyens aspirent à prendre leur part dans les actions et décisions publiques, nous maintiendrons l’enveloppe de 200 000 euros allouée au budget participatif. Dans le cadre des compétences municipales, tous les résidents kremlinois de 14 ans et plus sont en mesure de construire eux-mêmes leurs projets, ensuite sélectionnés à l’issu d’un vote ouvert à tous les habitants« , détaille encore la commune.

« Vous le présentez comme une continuité des années précédentes : fonctionnement, investissement, fiscalité, au fond à vous entendre rien ne change et la ligne est toujours la même. Pourtant, vous avez décidé de baisser de 201 000 € l’investissement pour ce qui concerne les travaux dans les bâtiments scolaires. Vous vous vantiez de l’investissement dans le patrimoine municipal il y a un mois, force est de constater que vous avez fait un choix : vous proposez de rénover le service tranquillité urbaine plutôt que les écoles maternelles et élémentaires », a en revanche dénoncé Esteban Piard, président du groupe MRC qui compte deux élus, lui et l’ancien député-maire Jean-Luc Laurent. L’élu, désormais dans l’opposition, a également dénoncé une surenchère des amendes de stationnement. « Cela me permet de pointer un élément qui ne manque pas d’interroger, mais explique aussi une colère grandissante chez les Kremlinois. Dans les recettes, les «amendes de police » augmentent de 155 000 € pour atteindre, en 2019, 375 000 €. C’est une sacrée hausse. Au total, les droits de stationnement et les amendes de police rapportent plus d’1 million d’euro par an à la ville. Cette ligne budgétaire n’est pas anodine, elle met en évidence le fait que la verbalisation s’est intensifiée ces dernières années. Ce n’est pas, dans l’absolu, une mauvaise chose, je le dis d’autant plus facilement que j’ai voté les délibérations relatives à la vidéo-surveillance, mais cela doit nous interroger : jusqu’à quelles proportions acceptons-nous d’aller ? Fixons-nous une limite ? La vidéo-surveillance ne consiste-t-elle pas d’abord à lutter contre la délinquance et les trafics aux côtés de la Police nationale ?Nombreux sont les Kremlinois qui nous alertent sur les PV qui pleuvent à certains endroits de la ville, sans qu’on ait le sentiment d’un discernement qui serait le bienvenu. L’augmentation de la recette donne peut-être une partie de la réponse à cette avalanche de PV », a expliqué Esteban Piard, considérant cette manne comme une taxe indirecte.

 

 

A lire 

Le Kremlin-Bicêtre élit son nouvel exécutif gauche-droite

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi