Formation | Val-de-Marne | 18/11/2018
Réagir Par

Le sénateur UDI Laurent Lafon missionné sur Parcoursup

Le sénateur UDI Laurent Lafon missionné sur Parcoursup

Alors que les premiers pas de Parcoursup ont suscité de nombreuses critiques, comme le manque de transparence sur les critères de sélection, Le Premier ministre Edouard Philippe a nommé Laurent Lafon comme « parlementaire en mission » sur le sujet.

Le sénateur du Val-de-Marne (Union Centriste) sera chargé de conduire une mission «visant à analyser les ressorts de la mobilité territoriale des nouveaux étudiants du premier cycle en Ile de France à travers l’examen des résultats de la nouvelle procédure nationale de préinscription », annonce le sénateur.

Cette mission fait suite aux amendements déposés par Laurent Lafon lors de l’examen de la loi « ORE » sur l’accès aux formations parisiennes de l’enseignement supérieur, dénonçant le fait que Parcoursup, comme APB auparavant, favorisait très largement les lycéens ayant passé leur baccalauréat dans un lycée parisien au détriment des lycéens de petite couronne.

« L’affectation des étudiants par académie cloisonne trop les bacheliers dans leur académie, rendant difficile pour les bacheliers de banlieue l’accès à l’académie de Paris où sont pourtant concentrés l’essentiel des universités en Île de France ! Il y a ce double problème en Ile-de-France : d’un côté, les lycéens du Val-de-Marne ou de Seine-Saint-Denis par exemple ne veulent plus être exclus de l’enseignement supérieur parisien; de l’autre, il faut soutenir et développer les formations de très grande qualité hors Paris intra-muros pour favoriser un meilleur aménagement du territoire dans notre région. Il y a un équilibre à trouver, c’est l’objectif de cette mission », insiste le sénateur dans un communiqué.

Afin de travailler sur le sujet et de remettre ses conclusions au début de l’année civile 2019, un inspecteur général de l’éducation nationale et de la recherche a été mis à la disposition de Laurent Lafon par Frédérique Vidal, ministre en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi