Politique locale | Champigny-sur-Marne | 18/12/2018
Réagir Par

Le Val-de-Marne vote pour le maintien de Polangis à Champigny après un chaud débat

Publicité

Pas de consigne de vote à droite, donnant lieu à un scrutin pluriel, une unanimité à gauche mais avec des réserves préalables pour certains... L'avis des élus Conseil départemental sur le détachement du quartier de Polangis de Champigny-sur-Marne pour rejoindre Joinville-le-Pont a donné lieu à un débat marqué par le contexte "gilets jaunes".

Pour rappel du contexte, le quartier de Polangis, situé en bord de Marne du côté de chez Gégène, à cheval entre Champigny-sur-Marne et Joinville-le-Pont (entouré de la Marne, du Tremblay, de la RD4 et de l’A4) compte un peu plus de 4 000 habitants, dont un millier côté Champigny.  Depuis 2013, une association de Campinois polangeois a entrepris de rattacher ce quartier à Joinville. Une initiative qui a pris beaucoup d’étapes mais qui est en passe d’aller au bout et constitue un exemple inédit. Il y a régulièrement des réajustements de limites communales mais portant généralement sur des zones non habitées. La prochaine étape, après l’avis de la Commission d’enquête publique, celle de la Commission d’habitants, celle des villes et du département, est l’avis du préfet puis du Conseil d’Etat qui tranchera définitivement.

Voir tous les articles précédents sur ce sujet.

« Dans le climat que traverse notre pays, je voudrais rendre hommage aux citoyens qui se sont mobilisés, engagés depuis des années pour mener à bien leur action. Il ne s’agit pas seulement d’une question immobilière. Cette procédure n’est pas sortie du chapeau. Ils ont voté. Et  liste qui comprenait des élus « et de droite et de gauche » s’est pris une volée électorale« , a insisté Daniel Guérin (MRC), avant de déclarer qu’il voterait tout de même contre le détachement du quartier, étant par ailleurs un « militant acharné des limites communales ». Président du groupe LR et apparentés, Olivier Capitanio a abondé dans le sens de l’élu, s’interrogeant sur la légitimité du Conseil départemental à donner un avis et insistant sur la volonté des habitants polangeois, exprimés de longue date. « On ne peut pas faire fi de ce principe démocratique« , a insisté l’élu, rappelant les démarches successives des sécessionnistes qui ont commencé par faire une pétition pour réclamer une enquête publique, puis attaqué au Tribunal administratif pour que l’enquête publique ait lieu, obtenu un avis favorable du commissaire enquêteur et gagné électoralement pour composer la commission d’habitants chargée de rendre un avis. Dans ce contexte, le groupe n’a pas donné de consigne de vote. Chantal Durand, conseillère départementale de Joinville-le-Pont, dont le Conseil municipal s’est prononcé en faveur du rattachement de Polangis à sa commune, avait du reste déjà annoncé qu’elle voterait contre l’avis négatif du Conseil départemental. Au final, seulement 5 élus du groupe ont voté en faveur de l’avis négatif, 10 ont voté contre et 4 se sont abstenus. Les élus centristes se sont aussi abstenus.  « Personne n’a de leçon à recevoir du respect de la parole des citoyens, je considère que c’est une priorité et je ne comprends pas cette invective sur le fond », a réagi Hélène de Comarmond, présidente du groupe PS, à l’adresse de Daniel Guérin (ancien président du groupe socialiste et républicain), agacée, avant d’insister sur l’enjeu de préserver l’unité des communes.  De son côté, le président PCF du Conseil départemental, Christian Favier,  élu dans un canton de Champigny-sur-Marne, dont le Conseil municipal a voté à l’unanimité contre la sécession du quartier, a rappelé que « le département a toujours inscrit son action dans le cadre du respect de l’intégrité des communes », et insisté sur le précédent qu’occasionnerait ce détachement inédit, alors que les exemples de quartiers excentrés, plus proches de la commune voisine, foisonnent. Et d’insister sur la nécessité de travailler sur les enjeux qui se posent dans ces quartiers, autrement. L’élu a par ailleurs estimé que la consultation électorale des habitants aurait du concerner les deux communes de Champigny et Joinville et pas seulement ceux du quartier Polangis. A gauche, l’ensemble des élus ont finalement voté contre le rattachement de Polangis à Joinville.

« L’enquête publique était ouverte à tous », réagissait pendant le débat René Ragheboom (photo), le président de Réunissons Polangis, venu dans les tribunes assister à la séance du Conseil départemental pour pouvoir rendre compte des échanges. « Le plan de développement de la ville jusqu’en 2040 ne prévoit rien pour nous! Mais de toutes façons, je ne me faisais pas d’illusion sur l’issue du vote. Les jeux étaient pipés d’avance puisque la rapporteuse de cet avis est une élue de Champigny-sur-Marne qui a voté contre le rattachement en Conseil municipal », estime le président de l’association.

Pas de changement avec les élections municipales

En terme de calendrier, le changement, s’il intervient ne pourra plus influer sur la carte électorale des prochaines municipales de 2020. Si l’affaire va au bout, les limites cantonales et de circonscription législative seront toutefois également bousculées, ce qui aura un impact pour les prochaines élections départementales et législatives.

 

 

 

Article modifié le 18 décembre à 18h20

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

16 commentaires pour Le Val-de-Marne vote pour le maintien de Polangis à Champigny après un chaud débat
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi