Santé | Villeneuve-Saint-Georges | 10/04/2018
Réagir Par

L’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges presque sorti du rouge

Publicité

Exit les emprunts toxiques et les rapports alarmants de la Cour des comptes d'il y a quelques années, le Centre hospitalier intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges (Chiv) Raymond et Lucie Aubrac annonce un résultat de moins en moins négatif et projette de nouveaux investissements.   

Certes, le résultat comptable de l’établissement hospitalier en 2017 reste négatif avec -3,9 millions d’euros mais l’objectif initial du plan de performance prévoyait -5,3 millions d’euros. Dans le même temps, l’hôpital intercommunal a vu sa capacité d’autofinancement augmenter de 83% en une année pour atteindre 9 millions d’euros. « Même si nous ne sommes pas encore tout à fait à l’équilibre, nous sortons du hit parade des hôpitaux les plus en difficulté grâce à des efforts considérables pour réduire le déficit de moitié. Nous avons rapatrié sur le site du Chiv, l’unité de Soins de Suite et de Rééducation qui se trouvait à Yerres, ou l’hôpital de jour de psychiatrie permettant ainsi de réduire certaines dépenses de loyer. Nous avons également travaillé au meilleur recouvrement des séjours hospitaliers. Nous utilisons tous les leviers disponibles pour parvenir à l’équilibre d’ici 2018/19 », motive Stéphane Pardoux, directeur du CHIC (l’Interco de Créteil) et assurant l’intérim à la direction du CHIV.

Progression de 8% de l’activité maternité

La direction de l’hôpital explique cette embellie par l’application de mesures de gestion et de rationalisation des dépenses ainsi que la hausse de l’activité des différents services. Le Chiv a par exemple connu une augmentation de 8% des passages en maternité où ont été réalisés près de 3100 accouchements. De même, les urgences ont reçu environ 110 000 personnes, soit 4% de passage en plus.

Objectif : rénovation de la tour principale

Dès juin 2017, le directeur des deux établissements hospitaliers intercommunaux avait présenté à l’Agence Régionale de Santé  (ARS) et au comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (Copermo) un plan de performance pour améliorer la crédibilité financière du Chiv et s’assurer de sa capacité à investir pour sa rénovation durable. La perspective du retour à l’équilibre budgétaire du Centre intercommunal hospitalier de Villeneuve-Saint-Georges doit désormais permettre à la direction d’obtenir le financement du schéma de rénovation complète du bâtiment principal, la fameuse tour de 11 étages, pour un montant estimé à 90 millions d’euros.

 

 

« C’est une lourde opération nécessitant le concours financier de l’ARS et de l’État. Nous souhaitons une réorganisation complète de la tour avec pour priorité, la rénovation hôtelière, permettant d’offrir à nos patients des chambres seules plus confortables, mais aussi la rénovation complète des réseaux techniques. Toutes les consultations et les prises en charge rapides ne s’effectueront plus qu’en bas. Nous avons déjà commencé à mener quelques opérations. Ainsi, les travaux pour la réhabilitation des urgences doivent s’achever d’ici la fin de l’année. Cet été, nous allons rénover les ascenseurs », se projette Stéphane Pardoux.

Pour la CGT, les économies ont été réalisées sur le personnel

« L’ARS conditionne son soutien à l’hôpital pour l’obtention des fonds du Copermo à la réduction de sa masse salariale. L’ancienne direction s’y est toujours opposée mais ce n’est pas le cas de celle-ci. Nous n’avons pas pu avoir communication des chiffres mais nous estimons que plus de 70 postes ont été supprimés. Les assistants sanitaires hospitaliers chargés de faire notamment le ménage dans les chambres des patients ont été remplacés par des salariés d’une société privée. Nous observons un niveau de souffrance au travail jamais vu avec des risques psycho-sociaux touchant le personnel à tous les niveaux. Le directeur parviendra certainement à atteindre l’équilibre d’ici 2019, mais à quel prix ! », dénonce de son côté Jean Martin, infirmier depuis 1991 et secrétaire général de la CGT au CHI de Villeneuve-Saint-Georges.

A lire aussi :

L’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges assainit ses finances mais reste fort endetté

Le CHIV ouvre un pôle femme enfant et se rebaptise Lucie et Raymond Aubrac

Le CHIV Lucie & Raymond Aubrac a ouvert ses nouvelles urgences pédiatriques

Nouvelle unité de gériatrie aiguë au CHIV Lucie & Raymond Aubrac

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi