Politique locale | Val de Marne | 18/09/2018
Réagir Par

Libres, le mouvement de Pécresse se structure en Val-de-Marne

Publicité

Alors qu'un nouveau cycle électoral s'annonce et que l'enthousiasme En Marche est un peu retombé, le mouvement Libres! de Valérie Pécresse, présidente LR d'Ile-de-France,  pose ses jalons en avançant ses idées à travers des cahiers de propositions et en se structurant sur le territoire. En Val-de-Marne, le mouvement a dévoilé ses quatre délégués.

Igor Semo, maire LR de Saint-Maurice déjà désigné délégué départemental en juin, peut s’appuyer dans le département sur trois délégués territoriaux : Laurent Jeanne, conseiller régional et conseiller d’opposition LR à Champigny-sur-Marne pour le territoire Paris Est Marne et Bois, Yasmine Camara, conseillère régionale et maire adjointe LR de Saint-Maur-des-Fossés pour le territoire Grand Paris Sud Est Avenir et Vincent Jeanbrun, conseiller régional délégué et maire LR de L’Haÿ-les-Roses pour le territoire Grand Orly Seine Bièvre.

Produire des idées pour peser sur la ligne politique

« Nous ne constituons pas une fronde anti-Wauquiez mais nous souhaitons peser sur la ligne en produisant des idées et des solutions, prévient d’emblée Igor Semo. Nous avons déjà infléchi des positions, par exemple en produisant un cahier sur l’Europe avant le congrès de Menton. Alors que Laurent Wauquiez défendait une Europe à six, il est revenu sur cette position et nous avons fini par s’accorder sur une résolution commune, démontre l’élu.  Nous ne voulons pas non plus parler que d’immigration et de communautarisme, même si ce-sont des vrais sujets. Nous voulons aussi parler de culture, de mobilité, d’emploi, de développement durable… Nous n’affaiblissons pas Les Républicains mais contribuons au contraire à renforcer le mouvement en retenant des personnes qui ne se sentent justement plus en accord avec le mouvement », reprend Igor Semo.

Faire vivre les idées et le débat

« Nous voulons retrouver l’ADN de la droite. Il y a une droite qui réfléchit et une droite qui gagne. Nous avons beaucoup perdu et nous avons besoin de réfléchir », insiste pour sa part Laurent Jeanne. Et pour défendre et produire des idées, le mouvement compte justement sur sa structuration territoriale, pour animer le débat. Exemple avec le premier rendez-vous qui sera proposé sur l’Europe le 4 octobre, avec comme intervenants Stéphanie Von Euw, vice-présidente de la région en charge des affaires européennes, Christian Cambon, président de la Commission des affaires étrangères au Sénat et Michel Herbillon, vice-président de la Commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale. « Nous essayons d’inventer une nouvelle forme plus informelle et participative.  Les invités pourront venir échanger entre eux des 18h30 pour formuler des propositions et interpellations. Les orateurs y répondront ensuite sujet par sujet », expose Igor Semo.

 

 

Ouverture au-delà des Républicains

Au-delà d’éviter l’hémorragie des Républicains qui ne sont pas en affinité avec la ligne Wauquiez, le jeune mouvement entend aussi aller au-delà et attirer des sympathisants non encartés ou issus d’autres partis. « J’ai des gens qui viennent du Modem, de l’Udi  et d’En Marche, sur mon territoire », note Laurent Jeanne.

Encore peu d’élus qui affichent leur soutien

Pour l’heure, le mouvement revendique 400 adhérents dans le Val-de-Marne, majoritairement membres de LR. Et dans le territoire Paris Est Marne et Bois, Laurent Jeanne fait état de quelques 200 adhérents et sympathisants. Du côté des élus, l’heure n’est pas encore au grand affichage en dehors de Françoise Lecoufle qui accueillera prochainement le débat sur la laïcité et les droits des femmes.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

11 commentaires pour Libres, le mouvement de Pécresse se structure en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi