Publicité
Publicité: Forum Export 94
Education | Villeneuve-le-Roi | 06/11
Réagir Par

Soulagement après la livraison du lycée provisoire Brassens à Villeneuve-le-Roi

Soulagement après la livraison du lycée provisoire Brassens à Villeneuve-le-Roi © Fb
Publicité

Elèves et enseignants du lycée Brassens de Villeneuve-le-Roi ont repris leurs cours dans des locaux en préfabriqué neufs ce lundi 5 novembre, près d'un mois après un incendie et un nouveau risque d'exposition à l'amiante venus perturber l'année scolaire.

 « Pour nous, le contrat est rempli. Rien n’empêche aujourd’hui la reprise des cours. Il faut reconnaître qu’entre le dépôt du permis de construire et la réalisation des nouveaux locaux, il ne s’est écoulé que dix mois. C’est un temps record. Tout va ensuite se mettre en place progressivement », se satisfait Gérard Alvarado, président de la FCPE locale.

Il y a encore quelques semaines, peu de parents et d’enseignants croyaient réellement en la livraison du lycée provisoire le 5 novembre, mais un surcroît d’activité pendant les vacances a permis de terminer l’essentiel de ses travaux sur le gong. Les premiers cours ont pu commencer vers 10 heures, après le passage de la commission municipale de sécurité qui a inspecté les bâtiments. « Il y a 51 salles de classes prêtes à recevoir près d’un milliers d’élèves. Nous avons investi  12 millions d’euros. La région a respecté les engagements qu’elle avait pris auprès de la communauté éducative. Nous avons été à la hauteur pour offrir les meilleures conditions d’accueil aux enseignants et aux étudiants jusqu’en 2022, date à laquelle le nouveau lycée Brassens devrait être livré », s’est félicitée Marie-Carole Ciuntu, vice-présidente de la région Île-de-France en charge des lycées et maire LR de Sucy-en-Brie. . « Nos services ont travaillé en bonne intelligence avec ceux de la région pour que la livraison s’effectue dans les temps. Ce sont des équipements de belle facture et insonorisés qui se trouvent sur un terrain de 12 500 m2 dont la vocation initiale est d’accueillir de l’activité mais que la ville a mis à disposition. A cela s’ajoute une parcelle de 3000 m2 s estimés à 1 million d’euros (sur l’avenue Le Foll) que nous cédons gratuitement à la région pour qu’elle réalise plus rapidement la reconstruction du lycée », a par ailleurs précisé Didier Gonzales, maire LR de Villeneuve-le-Roi.

Satisfaits, les enseignants restent vigilants

Des chaises, des tables, et surtout, un bâti sans présence d’amiante. « Nous sommes hyper contents de ne plus avoir à faire cours là-bas. C’est du luxe de travailler dans le lycée provisoire. Alors, on ne va se plaindre de devoir un peu patienter pour avoir un rétroprojecteur. Nous allons forcément connaître quelques jours de rodage », confie un prof. Pour Cécile Girard, qui enseigne les lettres modernes, cette rentrée des classes dans ces nouveaux locaux est un soulagement, mais elle préfère rester prudente. « Nous sommes très heureux de reprendre les cours dans ces structures modulaires mais elles ont été montées dans l’urgence. Il va donc se poser très rapidement la question du renouvellement d’air. Les architectes n’ont pas eu le temps d’équiper le lycée provisoire de système de ventilation. Si nous ouvrons les fenêtres, nous allons être inaudibles avec la présence du couloir aérien et des 800 camions qui traversent la zone industrielle voisine. »

Enseignants et parents d’élèves s’interrogent également sur la sécurisation aux abords du lycée provisoire dont l’accès le plus proche donne sur la rue des Voeux Saint Georges en plein secteur de la ZI La Carelle. Le maire a exclu tout aménagement spécifique au cheminement des lycéens estimant que ce portail d’accès était réservé aux services du lycée et que les élèves devraient continuer à entrer dans l’établissement par l’avenue Le Foll.

Des lycéens en plein doute

Du côté des élèves, les avis divergent. En terminale, Hilary semble minée malgré la découverte du lycée provisoire. « Tout ces événements et changements ont été démotivants. Nous avons commencé l’année avec pour objectif de décrocher notre examen mais pendant ce mois passé chez moi, j’ai l’impression d’avoir perdu beaucoup de temps. Que l’on soit ici ou dans l’ancien lycée ne change pas grand chose à la situation ». D’autres positivent tout en notant les détails qui clochent. « Je suis contente de reprendre pour que l’on puisse préparer comme il faut le baccalauréat. Ces nouveaux bâtiments sont neufs, ils ont l’air bien. En revanche, je regrette de voir qu’il n’y a aucun endroit pour s’asseoir dans la cour pendant les temps de pause », note Sirine.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

11 commentaires pour Soulagement après la livraison du lycée provisoire Brassens à Villeneuve-le-Roi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi