Politique locale | Villejuif | 05/10/2018
Réagir Par

L’opposition boycotte le Conseil municipal de Villejuif

Publicité

Encore un Conseil municipal sans quorum à Villejuif. Alors que le dernier Conseil s'est tenu vendredi dernier, un point restait en effet à l'ordre du jour, celui de l'instauration du vote électronique pour les élections professionnelles.

Ce point nécessitant une régularisation préalable, le maire a reporté le vote en convoquant un nouveau conseil ce vendredi à 10 heures du matin. Un horaire que l’opposition a jugé incompatible avec l’accomplissement conjoint des obligations professionnelles et les engagements d’élu, et l’a fait savoir en boycottant la séance. Les élus de la majorité n’étant pas au complet non plus, le quorum n’a pas été atteint et la séance a été reportée à mercredi 10 octobre à 14 heures.

Pour les 19 élus d’opposition* signataires d’un communiqué motivant ce geste, l’avancement des horaires du Conseil municipal, convoqué à 17 heures au lieu de 19h la semaine précédente, et en pleine matinée ce vendredi, tout comme le nouveau règlement intérieur du Conseil, constituent « un retour en arrière anti-démocratique« .   « C’est désormais la règle de l’arbitraire et l’imposition du silence (de l’opposition) qui prévalent au sein de notre commune. Après les décisions prises de restrictions des panneaux d’affichage et de limitation des accès aux salles municipales, l’exécutif municipal a considéré ne plus avoir d’obligation de rendre compte des Permis de Construire délivrés comme des Marchés Publics passés, a décidé de ne plus donner la possibilité de proposer des amendements, a choisi de doubler son espace d’expression dans le journal municipal au détriment de l’expression des oppositions, …« , dénoncent-ils.

Les élus ont également écrit au préfet pour dénoncer des « entraves répétées au fonctionnement démocratique du Conseil Municipal« , faisant aussi état d’horaires impossibles pour les réunions de commission ou des séances de travail comme celle dédiée aux projets d’aménagement phares de la ville prévue le lundi 12 novembre à 10 heures. « Les conseillers qui ne sont pas permanents politiques, élus rémunérés ou retraités sont donc empêchés d’exercer leur mandat sauf à déposer des congés auprès de leur employeur ce qui est totalement anormal et constitue une véritable entrave à leur mandat qu’ils détiennent pourtant du suffrage universel. Tout se passe comme si Monsieur le Maire positionnait le Conseil Municipal pourtant seule instance décisionnaire, lorsqu’il a un trou dans son emploi du temps bien rempli par les rendez-vous avec les promoteurs ou… la justice« , regrettent les élus.

 

 

De son côté, le maire LR Franck Le Bohellec rappelle avoir été contraint de retirer la délibération car le Comité technique (qui réunit mairie et agents) n’avait pas pu se prononcer conformément aux obligations réglementaires. Précisément, un premier Comité technique début septembre n’avait pu se tenir faute de quorum. Au second, le CT a émis un avis défavorable. Si la loi n’impose pas un avis favorable, elle exige un second avis du CT en cas d’avis défavorable. Or, le CT ne pouvait être re-convoqué avant le Conseil municipal de vendredi dernier. La séance du CT pour second avis s’est tenue ce jeudi et a redonné un avis défavorable.  C’est dans ce contexte qu’était convoqué le CM ce matin. Le maire motive son souhait de mettre en place le vote électronique pour augmenter la participation qui était de 43% en 2014 et pour éviter la pression d’organisations syndicales sur les agents en permettant à ces derniers de voter chez eux.

Concernant la réunion prévue le 12 novembre, la ville motive cette date par la disponibilité des représentants de la SGP et de la Sadev. C’est le premier créneau où les deux institutions étaient disponibles, insiste la municipalité.

*Monsieur Ferreira-Nunes, Monsieur Vidal, Madame Gandais, Monsieur Harel, Monsieur Gaborit, Monsieur Lipietz, Madame Boyer, Madame Lambert-Dauvergne, Monsieur Stagnetto, Madame Hamidi, Madame Tijeras, Madame Cordillot, Monsieur Girard, Madame Da Silva Pereira, Monsieur Perillat-Bottonet, Madame Leydier, Monsieur Lafon, Madame Kadri, Monsieur Bulcourt.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Conseil municipal, Permis de construire,
12 commentaires pour L’opposition boycotte le Conseil municipal de Villejuif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi