Manifestation | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maur-des-Fossés | 04/05/2018
Réagir Par

Les lycéens de Marcelin Berthelot ont manifesté pour soutenir leur camarade ukrainienne

Les lycéens de Marcelin Berthelot ont manifesté pour soutenir leur camarade ukrainienne

Professeurs, élèves du lycée Marcelin Berthelot, soutiens… plusieurs centaines de personnes ont investi les rues de Saint-Maur-des-Fossés ce jeudi 3 mai pour refuser l’expulsion de la mère de la lycéenne Véronika, qui prépare actuellement son bac ES.  

«Non, elle ne partira pas!», «Tous pour Veronika», «Le bac pour Veronika». Devant le lycée, plusieurs centaines d’élèves crient haut et fort leur soutien. «Je ne pensais pas qu’il pouvait y avoir autant de gens à se mobiliser, ça fait très plaisir» témoigne l’intéressée, émue par cette foule.

Veronika est ukrainienne. Arrivée en France avec sa mère il y a plusieurs années, elle a été au collège et au lycée en France. Alors que la jeune fille prépare son bac, sa mère a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF) pour le 12 avril. «Cela fait cinq ans que je suis en France, je suis en terminale ES et j’aimerais faire des études de droit. Aujourd’hui, ma mère ne peuy plus travailler à cause de son expulsion. Heureusement, on a des soutiens des professeurs et des associations et une collecte a été mise en place. Cela permet d’acheter des médicaments car elle est malade mais n’a pas de carte vitale», raconte la lycéenne.

«Elle a dû faire encore plus d’efforts que les autres pour préparer son bac. Elle a ses amis ici, son copain ici, c’est injuste!», réagit Tristan, en terminale lui aussi.  Alors que le lycée est connu par son journal La Mouette, des lycéens ont réagi en lançant un numéro nommé «J’accuse!» pendant leurs vacances, pour reprendre la formule de Zola. «Nous voulions informer les élèves qui ne sont pas forcément au courant de la situation de Véronika. On a aussi expliqué ce que c’était que l’OQTF ou encore le délit de solidarité», détaille l’un des rédacteurs.

La jeune lycéenne a aussi reçu le soutien de plusieurs mouvements politiques, du PS aux Insoumis en passant par le MJS ou le PCF, et du réseau éducation sans frontière (RESF) sont aussi du cortège. «Nous sommes entrés en contact avec Véronika et sa mère afin de les aider à éviter cette expulsion. Nous les avons aidé dans la rédaction d’une lettre de recours gracieux au Préfet afin qu’il revienne sur sa décision, qui est pour l’instant restée sans réponse», détaille Pablo Krasnopolsky, porte-parole de RESF.

Après être restés une heure devant le lycée, les élèves ont décidé de bloquer la route, puis se sont dirigés avec les professeurs vers la mairie de Saint-Maur-des-Fossés afin de solliciter un entretien avec le maire. «Une délégation de professeurs et d’élèves a pu s’entretenir avec le maire, qui a ensuite eu le préfet au téléphone. Nous avons obtenu un entretien demain avec le sous-préfet pour obtenir un recours, on ne lâchera rien jusqu’au bout» témoigne Virginie Burgos, enseignante au lycée.

Une pétition a été lancée en ligne, qui a déjà obtenu près de 3500 signatures.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
5 commentaires pour Les lycéens de Marcelin Berthelot ont manifesté pour soutenir leur camarade ukrainienne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi