Société | Ivry-sur-Seine | 29/01
Réagir Par

Madeleine Delbrêl: la future sainte d’Ivry-sur-Seine

Le pape François l’a entériné officiellement par décret ce 26 janvier 2018. Madeleine Delbrêl, l’infatigable assistante sociale qui avait fondé une communauté à Ivry-sur-Seine où elle vécut de 1933 à sa mort en 1964, est désormais vénérable, la première étape sur le chemin de la béatification, puis la canonisation.

« Madeleine, est de notre temps. Elle a vécu l’évangélisation dans la rencontre et le dialogue avec la société et notamment avec les communistes d’Ivry-sur-Seine. Elle nous a montré combien dans l’acte d’évangéliser, l’annonce de l’Evangile de Jésus-Christ et l’engagement dans le service des frères sont indissociables. Cette grande figure spirituelle est ancrée dans l’histoire de notre diocèse. Son témoignage continue et continuera d’éclairer notre présence de baptisés au cœur d’un monde marqué par l’incroyance. Elle est une « balise » pour les chrétiens du Val-de-Marne, mais aussi pour les chrétiens du monde entier. Je suis donc profondément heureux de cette nouvelle », a immédiatement réagi l’évêque de Créteil, Michel Santier qui a rappelé l’enquête historique et « un long travail de réflexion théologique réalisé par le Postulateur de la cause Le Père Gilles François, des historiens, des théologiens et enfin les cardinaux » pour aboutir.

Très investie dans son travail social, Madeleine Delbrêl, également poétesse et essayiste, était aussi engagée dans des causes, qui défendit notamment celle des époux Rosenberg aux Etats-Unis (condamnés à mort pour espionnage) en 1953, intervenant pour aider l’un des avocats à être reçu au Vatican. La cause en béatification de Madeleine Delbrêl avait été introduite à Rome en 1990 par l’ancien évêque de Créteil, François Frétellière.

Coïncidence heureuse pour les amis de Madeleine Delbrêl, la nouvelle est arrivée la veille du lancement du projet de Maison Madeleine Delbrêl au 11 rue Raspail à Ivry-sur-Seine, où elle vécut avec sa communauté, en lieu de mémoire et de pélerinage. Un projet mené avec l’association des Amis de Madeleine Delbrêl.

Comme un écho à la vie de Madeleine Delbrêl et de ses équipières, qui travaillèrent en harmonie avec les élus communistes d’Ivry-sur-Seine, à une époque où les relations étaient parfois tendues entre catholiques et communistes, Philippe Bouyssou, l’actuel maire PCF de la ville, était aux côtés de Monseigneur Santier pour lancer la cérémonie hommage ce dimanche. La future maison Madeleine Delbrêl appartient du reste à la municipalité.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *