Société | Ivry-sur-Seine | 30/05
Réagir Par

Le maire de Grande-Synthe est venu visiter le centre d’hébergement d’Ivry-sur-Seine

Ce vendredi, c’est à Ivry-sur-Seine, dans le centre d’hébergement d’urgence pour migrant financé par l’Etat et la ville de Paris et géré par Emmaus Solidarité avec le soutien de la ville, que le maire de Grande-Synthe (Nord), Damien Carême, connu pour ses initiatives d’accueil de migrants, a porté ses pas, pour s’inspirer des pratiques locales en compagnie du maire d’Ivry, Philippe Bouyssou.

L’élu nordiste avait décidé en 2016 de créer un centre humanitaire : le camp de la Linière, dévasté par les flammes un an après, et a accueilli cet hiver plusieurs centaines de migrants dans un gymnase. Le maire d’Ivry est récemment venu lui rendre visite lors de la Convention nationale sur l’accueil et la migration début mars. La politesse a donc été retournée.

«C’est important de fédérer les villes accueillantes. On essaye d’amorcer des choses» explique le maire de Grande-Synthe, particulièrement séduit par les yourtes. Dressées au milieu du camp, ces espaces communs permettent aux résidents de venir cuisiner et se restaure ou de pratiquer des activités culturelles. L’école, établissement unique en son genre, initié en partenariat avec le rectorat, retient aussi son attention.  «Il faut démontrer en permanence que ce que nous construisons ici ne prend rien aux autres habitants de notre ville», pointe pour sa part le maire d’Ivry.

Déjà un an pour le centre d’hébergement d’urgence d’Ivry

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Centre d'hébergement d'urgence, Ivry-sur-Seine, migrants, Philippe Bouyssou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *