Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Manifestation | Paris | 14/05
Réagir Par

Manif de soutien à Claude Mangin devant l’Assemblée nationale

Publicité

Dernière minute : la manifestation est annulée en raison de l'état de santé de Claude Mangin. Alors que Claude Mangin-Asfari arrivera au terme de sa quatrième semaine de grève de la faim ce mercredi 16 mai pour réclamer  le droit de visiter son mari, Naâma Asfari, militant sahraoui emprisonné au Maroc, une manifestation de soutien se tiendra ce mardi 15 mai devant l'Assemblée nationale

à 15 heures, à l’initiative de l’Association départementale des élus communistes et républicains (Adecr), alors que le député PCF  Jean-Paul Lecoq a prévu d’interpeller le ministre des Affaires Etrangères lors de la séance des questions au gouvernement.

Vendredi dernier, c’est des députés LREM que la citoyenne ivryenne, gréviste de la faim avait obtenu le soutien via une lettre collective des députés marcheurs du Val-de-Marne envoyée à l’ambassadeur du Maroc et une visite de la députée Albane Gaillot. Claude Mangin a également reçu le soutien des parlementaires LFI, PCF, PS, ainsi que celui de l’évêque de Créteil, Mgr Santier, de personnalités, ainsi que du maire d’Ivry, lequel s’est rendu jusqu’au château que le roi du Maroc possède dans l’Oise pour porter une missive.

Pour rappel, Naâma Asfari est  incarcéré à Aarjat, près de Rabat et a été condamné à 30 ans de prison après un procès sommaire. Il avait été arrêté en novembre 2010 à Gdeim Izik à la veille du démantèlement manu-militari d’un campement de 20 000 sahraouis venus protester contre les discriminations et réclamer l’autodétermination. Accusé de meurtre bien qu’ayant été arrêté à la veille de l’affrontement, il indiquait alors avoir été torturé.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi