Santé | Villejuif | 22/06
Réagir Par

Manif pour la greffe hépatique: hier à Mondor, aujourd’hui à Brousse

Alors que la greffe hépatique de Mondor a été entièrement transférée à Paul Brousse depuis le premier juin suite aux conséquences d’un conflit entre mandarins qui a conduit passagèrement  à une équipe considérée comme trop réduite, la question du transfert définitif ne fait toujours pas consensus. Hier, une soixantaine d’élus et soignants ont manifesté devant Mondor, cet après-midi, la coordination Mondor a prévu un comité d’accueil à la ministre de la Santé Agnès Buzyn qui vient justement à Paul Brousse… pour fêter les 25 ans de son centre hépato-biliaire.

«Mardi dernier, j’ai interpellé directement la ministre Agnès Buzyn à ce sujet. Elle m’a repondu «je vais voir». J’ai sollicité à nouveau une rencontre à Paul-Brousse lors de sa venu, qui est pour l’instant sans réponse», indique Laurence Cohen, sénatrice PCF. «La ministre avait promis une table ronde qui n’a jamais été organisée. Puis elle vient pour les 25 ans de la greffe à l’hôpital Paul-Brousse, c’est très violent comme geste!  Elle refuse de voir l’intérêt général qui est pourtant défendu par beaucoup d’élus du Val-de-Marne, même de son propre parti », abonde Mathilde Panot, députée LFI. «Elle veut construire un nouveau pôle d’excellence, mais elle en détruit un pour cela, c’est un hôpital universitaire avec tous les moyens nécessaires pour fonctionner. Bonneuil a un lien historique avec cette hôpital, nombre de nos habitants vont s’y soigner ou y travaillent, et la ville a été de tous les combats pour soutenir cet établissement», défend encore Denis Oztorun, premier  adjoint PCF  de Bonneuil-sur-Marne.

«On ne comprend pas trop, on est en train de construire le plus grand centre de réanimation d’Europe à l’horizon 2020 et on nous supprime des compétences. En plus, l’activité des greffes ici ne pourra pas être complètement absorbée ailleurs», témoigne Emmanuelle, kiné à l’hôpital.

« Outre les conséquences économiques (perte de plus de 4millions d’euros), ce sont des dizaines de personnels médicaux et paramédicaux dont on exige qu’ils quittent H.Mondor en direction de P.Brousse. Cela va mettre à mal, comme nous le redoutions, le projet d’établissement, l’avenir de la faculté de médecine comme celui du futur bâtiment RBI. Elle n’arrange en rien la situation de l’hôpital accueillant, puisque les organisations syndicales de P.Brousse appellent à un débrayage et à se rassembler devant l’hôpital à 15H15. Nous serons à leur côté, pour continuer à exiger la table ronde promis à deux reprises par la Ministre, dont la parole donnée aux parlementaires comme à la Coordination n’est en rien respectée depuis des mois« , motive Fabien Cohen, porte-parole de la coordination Mondor.

A lire aussi

Greffe hépatique à Mondor: le retournement de situation peut-il s’inverser?

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *