Education | Fontenay-sous-Bois | 03/04
Réagir Par

Mobilisations contre les fermetures de classe à Fontenay-sous-Bois

Deux initiatives sont prévues ce mardi 3 avril contre les fermetures de classe en primaire et au collège à Fontenay-sous-Bois.

En primaire, où sont prévues 6 fermetures de classes, un collectif regroupant des parents d’élèves élus et des enseignants organisent des cafés des parents devant les écoles Romain Rolland, Mot et Paul Langevin (maternelle) de 7h30 à 9h00 afin d’aller à la rencontre des parents.

Pour rappel, il était initialement prévu 60 classes de moins en maternelle (42 ouvertures dont 27 fermes et 15 conditionnelles ainsi que 102 fermetures dont 57 fermes et 45 conditionnelles) et 124 classes de plus en élémentaire (202 ouvertures dont 182 fermes et 20 conditionnelles ainsi que 78  fermetures dont 53 fermes et 25 conditionnelles). A ce jour, les fermetures en maternelle sont passées de 57 à 47 fermetures fermes et de 45 à 41 fermetures conditionnelles. Les fermetures en élémentaire sont passées de 53 à 54 fermes et de 25 à 18 conditionnelles. Les derniers ajustements sont prévus avant le dernier Conseil départemental de l’Education nationale (Cden) de juin.

Au collège Jean Macé, les professeurs se mobilisent contre la suppression d’une classe de cinquième l’année prochaine. « Les classes seront donc à 26 pour certaines, or la limite est de 25 en Zep, et cela a du sens… », indique une enseignante. « De plus, la cohorte de 6e présente cette année des difficultés de concentration et de discipline qui laisse présager d’une situation difficile pour l’année prochaine…« Les professeurs ont déjà eu une audience auprès de l’inspection et organisent ce mardi à 18h30 une réunion au collège.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *