Publicité
Publicité: Forum Export 94
Théâtre | Vitry-sur-Seine | 06/07
Réagir Par

A Vitry-sur-Seine, Nous n’irons pas à Avignon fête ses 20 ans

Publicité

A Vitry-sur-Seine, le théâtre est déjà à la fête depuis ce mercredi 4 jusqu'au dimanche 22 juillet, avec la 20 ème édition de "Nous n'irons pas à Avignon", un festival dont le seul nom sonne comme un manifeste. Au programme : 18 spectacles joués les mercredis et le weekend, conçus pour tous les publics.

À l’origine de Gare au théâtre, c’est la Compagnie de la Gare installée sur le site d’une ancienne gare ferroviaire qui décide en 1996 de la réaménager en lieu de création théâtrale et artistique. «La compagnie de la goutte d’eau de l’époque, est devenue la compagnie de la gare, elle s’est créée pour jouer, mais sans faire de tournée, car elle s’occupe du lieu d’abord» explique Fanny, chargée de la communication du lieu. Pas moins de 5 salles de spectacles accueillent toute l’année des compagnies artistiques émergentes de Paris et sa banlieue.  En 1998, le fondateur de Gare au théâtre, Mustapha Aouar, décide de créer un événement à contre-courant du festival d’Avignon.«Pour beaucoup de compagnies, cela coûte trop cher d’aller à Avignon», explique Fanny. Il s’agit aussi de proposer des spectacles à ceux qui ne partent pas. ‘Nous n’irons pas à Avignon’, c’est aussi ‘Nous n’ions pas en vacances’.  

Pas de changement de recette pour cette 20ème année. Au programme : 18 spectacles d’une heure environ, avec une programmation qui change chaque semaine et qui prend soin de n’oublier aucun public. «Nous somme pluridisciplinaires. Nous présentons des spectacles de poésie, de marionnettes, de théâtre, de chant. Le fait d’avoir sept spectacles par jour nous permet de varier les publics. Celui de 15h sera destiné au jeune public, celui de 16h au très jeune (1-3 ans) et à partir de 17h les spectacles sont destinés à tous, avec du théâtre plus adulte et de la performance dans la soirée.»  Toutes ces compagnies viennent principalement d’Ile-de-France. «Les compagnies que l’on programme sont souvent très jeunes et présentent leur spectacle pour la toute première fois.»

En parallèle,  l’équipe de Gare au théâtre travaille aussi avec les centres de loisirs et les centres sociaux de Vitry-sur-Seine et de ses environs pour faire découvrir aux enfants le spectacle vivant. Ces derniers pourront par exemple aller voir «Trois hivers sans soleil» de la compagnie La Puce et L’Acrobate, qui narre l’histoire d’un frère et d’une sœur qui essayent de rétablir un équilibre entre les hommes et la terre, un spectacle écolo tout comme «BZZ ! Le miel de Lili» de la compagnie Matikalo qui parle de l’extinction des abeilles. «C’est un thème que nous n’avions pas choisi et qui s’est démarqué tout seul sur la deuxième semaine. Mais il y a plein d’autres sujets abordés !» explique Fanny.

Sur place, les amateurs de culture pourront aussi s’ouvrir à d’autres activités. Le festival a mis en place un village associatif qui accueille par exemple Planète Lilas, Passage photo, Vitry’n Urbaine ou encore Mardi de Vitry, qui animeront des ateliers dans des stands situés dans la grande cour de la gare.

Pour plonger dans la programmation, voir le site dédié au festival.

A lire aussi :

Ces compagnies du Val-de-Marne qui « font » le festival d’Avignon

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Banlieue, Gare au théâtre, Nous n'irons pas à Avignon, Vitry-sur-Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi