Education | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 02/05/2018
Réagir Par

Nouvelles mobilisations contre des fermetures de classe en Val-de-Marne

Nouvelles mobilisations contre des fermetures de classe en Val-de-Marne
Publicité

Opération collège mort à Fontenay-sous-Bois, nuit des écoles et collèges à Ivry-sur-Seine et à Arcueil, la mobilisation se poursuit en Val-de-Marne contre les fermetures de classe.

Seulement 7 élèves se sont présentés devant les grilles du collège Jean Macé de Fontenay-sous-Bois ce mercredi matin, qui proteste contre la fermeture d’une classe de cinquième à la rentrée. « La mobilisation a déjà permis le remplacement des professeurs absents qui était réclamée depuis plusieurs mois. Parents et enseignants restent mobilisés pour le maintien de 6 classes de 5e à la rentrée 2018. Les parents d’élèves seront reçus en délégation par le rectorat lundi, à 18h« , indique un professeur.

A Ivry-sur-Seine, les parents d’élèves FCPE des écoles maternelle et élémentaires du groupe scolaire Thorez protestent contre la suppression de deux classes et 36 jours d’absence non remplacée d’un enseignant en CM2, en organisant une soirée d’occupation de l’école maternelle ce vendredi 4 mai de 18 h à 21h.

Toujours à Ivry-sur-Seine, les parents et enseignants du collège Henri Wallon réclament une augmentation de la DHG (dotation horaire globale, l’enveloppe financière du collège) pour « faire perdurer le dispositif « coup de pouce » mis en place en 2017 », qui permet à des élèves de 4ème en difficulté d’avoir des séances en groupe restreint de remise à niveau et pour « avoir des demi-groupes d’une heure hebdomadaire en maths, français et sciences sur l’ensemble des niveaux. » Après avoir voté contre la DHG en février, ils ont boycotté le dernier Conseil d’Administration et appellent à une nuit du collège jeudi 3 mai de 18H à 21H pour faire connaître leurs revendications à l’ensemble des parents et des habitants du quartier, indique un communiqué de Sud Education.

A Arcueil encore, les parents des élèves de l’école maternelle Olympe-de-Gouges organisent une nuit des écoles le 15 mai prochain à partir de 18h, pour protester contre les fermetures de classes dans les maternelles Olympe-de-Gouges et Louise-Michel. « Les suppressions se traduiraient par des classes surchargées : 32 en petite section, 34 en moyenne section, 29 en grande section », dénoncent les parents qui ont aussi une pétition en ligne.

Pour rappel, il était initialement prévu 60 classes de moins en maternelle (42 ouvertures dont 27 fermes et 15 conditionnelles ainsi que 102 fermetures dont 57 fermes et 45 conditionnelles) et 124 classes de plus en élémentaire (202 ouvertures dont 182 fermes et 20 conditionnelles ainsi que 78  fermetures dont 53 fermes et 25 conditionnelles). A ce jour, les fermetures en maternelle sont passées de 57 à 47 fermetures fermes et de 45 à 41 fermetures conditionnelles. Les fermetures en élémentaire sont passées de 53 à 54 fermes et de 25 à 18 conditionnelles. Les derniers ajustements sont prévus avant le dernier Conseil départemental de l’Education nationale (Cden) de juin.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi