Nature | Boissy-Saint-Léger | 25/01/2018
Réagir Par

Transition familiale en douceur pour les orchidées Vacherot-Lecoufle

Transition familiale en douceur pour les orchidées Vacherot-Lecoufle © Fb
Publicité

L’histoire familiale des Vacherot et des Lecoufle, horticulteurs spécialistes de l’orchidée basés à Boissy-Saint-Léger depuis 1886, se perpétue de génération en génération. Depuis un an, c'est Colombe Lecoufle, arrière-arrière-petite fille du fondateur, qui a pris les commandes de  La Tuilerie. 

Lieu privilégié de son enfance où elle jouait avec ses sœurs et cousins, la pépinière d’orchidée Vacherot-Lecoufle est maintenant sous sa responsabilité. Colombe Lecoufle, âgée d’une trentaine d’année est devenue en janvier dernier la gérante de l’entreprise familiale avec le départ à la retraite de son père, Philippe, arrière petit-fils du fondateur. Après des études artistiques à l’École Estienne, la nouvelle patronne a voyagé au sein d’horizons professionnels contrastés avant de revenir au bercail. « Je voulais prendre un peu de recul, travailler à la fois dans des grands groupes et des plus petites structures. J’ai été chez Hachette, mais aussi dans des petits restaurants. J’ai élevé des moutons et fait du maraîchage », se souvient-elle.

Cet article s’inscrit dans le cadre de la rubrique Loisirs et tourisme, rédigée grâce au soutien de Tourisme Val-de-Marne, qui organise régulièrement des visites guidées des coulisses des serres Vacherot-Lecoufle. Prochain rendez-vous le 27 avril 2018, réservation en ligne. Les serres organisent également des ateliers pour cultiver les orchidées.

Partir pour mieux revenir sans doute, car impossible de laisser en jachère ce patrimoine botanique, classé par le Conservatoire français des collections végétales au titre de la Collection nationale, pour ses groupes de plantes mères de Cattleya et Sabot de Venus (Paphiopedilum). Depuis la fermeture des serres de leur cousin, Marcel Lecoufle, en 2011, la pépinière Vacherot-Lecoufle est devenue le dernier bastion de l’orchidée à Boissy. « Quand je voyais ce patrimoine génétique d’orchidées, je me disais que c’était trop bête de ne pas le conserver. Certaines plantes ont une centaine d’année. Je souhaite continuer à partager cette richesse et ce savoir-faire auprès du public le plus large. » 

 

 

Pour l’heure,  Colombe Lecoufle peut toujours compter sur l’aide de son père, comme en juillet dernier lorsqu’ils se sont vus remettre pour la troisième année consécutive une médaille d’or récompensant le plus beau stand sur la prestigieuse exposition annuelle du Hampton Court Palace. Pas question de changer de ligne non plus et de se lancer dans le quantitatif. « Il y a une véritable différence entre des fleurs qui vont être traitées à partir de systèmes industrialisés et standardisés. Ici, nous arrosons les plantes une par une, nous nous assurons nous-même de l’hygrométrie et de la température ambiante». En 2013, la serre avait du reste déposé un label « Orchidées Qualité France » pour  valoriser ce caractère artisanal.

Pour voir devant, la nouvelle patronne des serres Lecoufle a aussi de nouveaux projets en tête. Au programme notamment : la création d’un musée pour mettre en valeur les singulières orchidées de la Tuilerie.

 Depuis 2015, les Lecoufle raflent chaque année la médaille d’or récompensant le meilleur stand sur la prestigieuse exposition Hampton Court Palace

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Transition familiale en douceur pour les orchidées Vacherot-Lecoufle
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi