Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Travaux | Villeneuve-Saint-Georges | 07/12
Réagir Par

La passerelle de Villeneuve-Triage enfin retirée de la RN6

La passerelle de Villeneuve-Triage enfin retirée de la RN6 © Villeneuve-St-Georges
Publicité

Depuis sa collision avec un camion le 7 mai dernier, la passerelle piétonne reliant la place Berlioz à la gare RER D de Villeneuve-Triage gît sur le bas côté de la N6. La mairie de Villeneuve-Saint-Georges vient d'annoncer son évacuation dans les prochains jours et son remplacement futur.

Percutée par un camion transportant des engins de chantier et dépassant le gabarit autorisé de 3,90 mètres, la passerelle de Villeneuve-Triage s’est effondrée en travers de la RN6 le 7 mai dernier. Des grues ont déplacé, le jour même, ce pont piéton de 20 tonnes d’acier le long de la route. Entre temps, la municipalité a mandaté plusieurs experts pour vérifier l’état de la passerelle. « [Elle] ne pouvait pas être évacuée tant que les assurances n’avaient pas statué sur la possibilité ou non de la réutiliser en toute sécurité. L’ampleur du choc ne le permet pas. Une nouvelle passerelle sera donc construite et posée », indique Sylvie Altman, qui vient d’obtenir l’autorisation de la faire évacuer la passerelle vers une entreprise de valorisation de l’acier. L’opération est prévue dans la nuit de lundi à mardi prochain de 23 heures à 4 heures du matin et va bloquer une voie de circulation dans le sens Paris-Province.

Qui va payer ces travaux ?

Pour l’heure, tous les frais engendrés par la chute de la passerelle ont été pris en charge par l’assurance de la mairie puisque les débats entre les assurances des divers acteurs impliqués dans l’accident n’ont toujours pas permis de déterminer les responsabilités et le montant de l’indemnisation. « Je continue à interpeller les assureurs pour que les expertises soient finalisées sans délai et qu’ainsi nous puissions commencer les travaux », insiste Sylvie Altman. L’élue multiplie également les sollicitations auprès de la SNCF pour obtenir la mise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite de la passerelle voisine, nécessaire pour accéder aux quais de l’autre côté des voies.

En attendant, les services municipaux planchent sur la nouvelle version de la passerelle. « Nous ne pouvons engager de dépenses sans validation de l’assurance mais nous pouvons faire des devis et contacter des artisans pour prendre de l’avance. La passerelle devrait être similaire à la précédente mais nous allons réfléchir à de nouveaux moyens de prévenir des chocs potentiels avec la mise en place de portiques par exemple. Nous avons estimé que les travaux prendraient entre 10 et 12 mois », explique Manuel Menal, directeur général des services.

Inauguré en 2013 après une rénovation complète, la passerelle, les deux tours et les ascenseurs avaient coûté près de 900 000 euros à la collectivité. Cette fois-ci, les services municipaux estiment le simple remplacement de la passerelle à 300 000 euros. Un montant qui devrait être pris en charge par les assurances.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi