Consommation | Accueil Val de Marne (94) Le Perreux-sur-Marne | 08/02/2018
Réagir Par

Au Perreux, Caisse qu’on mange invente les paniers bio et gastro

Au Perreux, Caisse qu’on mange invente les paniers bio et gastro
Publicité

Un panier comprenant les aliments frais et bio pour réaliser des petits plats sur plusieurs jours, avec recette garantie en 30 minutes chrono et intégralité des ingrédients fournis, y compris l’épice improbable que l’on n’a jamais en stock, voilà le concept lancé par Lionel Horgen au Perreux-sur-Marne, fondateur de Caisse qu’on mange.

Scientifique de formation, ce passionné de gastronomie, plongé dans le métier depuis tout petit grâce à son père cuisinier, a profité d’un licenciement pour se reconvertir. « J’ai découvert le concept en Suède en 2007 et je l’ai trouvé formidable. L’idée a ensuite mûri lentement et j’ai lancé l’activité en 2016″, témoigne l’entrepreneur. Au menu de la semaine du 12 au 18 février : filet de cannette à l’orange et riz au thé Earl Grey, saumon en croûte de graines et poélée d’hiver aux rutabagas et champignons, ravioles à la truffe noire, crème de champignons et copeaux de parmesan et encore velouté de poires et châtaignes au bleu et piment doux…

Les clients peuvent choisir de s’abonner (compter 99 euros par semaine pour quatre repas pour quatre personnes), ou réserver à la carte, d’une semaine pour l’autre (39 euros pour 4 paniers 1 personne, 69 pour 4 paniers 2 personnes…).

« Nous sommes certifiés Bio et je me fournis auprès de la Coop bio Ile-de-France, qui regroupe une quarantaine d’agriculteurs de la région, auprès du carreau des producteurs de Rungis et de la Halle Bio de Rungis. Pour les menus, nous travaillons avec une diététicienne et une naturopathe pour assurer l’équilibre« , détaille Lionel Horgen.

 

 

Pour l’instant, la jeune pousse du Perreux-sur-Marne travaille à partir de son petit hangar, et sert une petite trentaine de paniers par semaine, livrés à domicile ou en points relais. La petite entreprise prévoit aussi de travailler avec des coopératives, et avec des Esat pour préparer les caisses. A côté des paniers, une mini-boutique en ligne propose aussi du thé, des confitures…

Campagne de crowdfunding sur Ulule

Afin de poursuivre son développement, aménager son local, développer son site Internet et mettre en place de nouvelles offres comme la  Caisse du samedi soir,  sur un concept « plus festif » ou des caisses de fruits, Caisse qu’on mange a décidé de recourir au financement participatif par préventes sur Ulule, et lancé une campagne qui s’arrêtera le 5 mars. Le compte à rebours est lancé. 2400 euros ont déjà été récoltés sur un objectif de 6500 euros.

Voir le site

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Au Perreux, Caisse qu’on mange invente les paniers bio et gastro
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi