Education | Villeneuve-le-Roi | 14/02
Réagir Par

Polémique sur la pétition contre le déménagement de Brassens: Didier Gonzales s’explique

« Entre la position de région et la mienne, il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette« , rassure le maire LR de Villeneuve-le-Roi, dont la mise en ligne sur le site de la ville d’une pétition contre le déménagement du lycée Brassens à Vitry-sur-Seine a suscité quelques questionnements, 

notamment de la part du député LREM de la circonscription. Alors que la vice-présidente de région Marie-Carole Ciuntu, maire LR de Sucy-en-Brie, accueillait les élèves à Vitry, la pétition en ligne sur le site de la ville de son collègue au Conseil régional pouvait en effet prêter à confusion. « Cette pétition ne vise pas la région qui n’a fait qu’appliquer la décision du rectorat. Je regrette en revanche que le rectorat ait eu la lâcheté de ne pas requalifier en grève le droit de retrait des professeurs.  En mettant en ligne cette pétition, je voulais donner la parole aux parents qui ne sont pas au Conseil d’administration, à la France silencieuse« , reprend le maire de Villeneuve-le-Roi. « Et le succès est au rendez-vous puisque nous avons déjà récolté 800 signatures« , indiquait l’élu au téléphone ce mardi.

« Concernant la région, nous sommes exactement sur la même longueur d’onde. C’est la nouvelle majorité qui a pris la décision de reconstruire le lycée sur place, ce que nous souhaitions, et nous contribuons en mettant à disposition le terrain pour le nouveau lycée comme pour la construction du bâtiment provisoire qui devrait être prêt entre octobre et décembre de cette année », ajoute l’élu qui précise avoir gelé la commercialisation d’un terrain attenant pour permettre cette transition.

Dans un communiqué publié ce mercredi, l’élu fustige en outre les opposants politiques qui ont donné leur avis sur la question. « Rappelons que la gauche n’a rien fait pour rénover le lycée Brassens (promesse faite pourtant depuis le PPI 2006). Pire, en 2015, l’ancienne majorité décide enfin de reconstruire le lycée…mais à Orly soulevant une opposition unanime des familles villeneuvoises et ablonaises« , tacle le maire. « Quant au député actuel qui a découvert ce dossier il y a peu, plutôt que de verser dans de vaines polémiques politiciennes, il serait bien avisé de relayer le désarroi des parents et des élèves en demandant au ministre de l’Education nationale de ne plus reconnaître le droit de retrait des professeurs puisque la qualité de l’air est bonne dans l’établissement. »

Vitry-sur-Seine souhaite la bienvenue aux lycéens de Villeneuve-le-Roi

De son côté, la municipalité de Vitry-sur-Seine, qui accueille les élèves provisoirement dans les bâtiments de l’ex-collège Gustave-Monod qui appartiennent à la ville, rappelle que l’établissement a déjà permis de scolariser les élèves des écoles de Vitry (Makarenko) suite  un incendie en 2016, qu’il est situé à proximité de la RD5, proche de l’Exploradôme et du Mac/Val, et qu’il propose aux lycéens un large parc? Qu’en outre, des aménagements effectués par les équipes du conseil régional amélioreront progressivement l’accueil des lycéens.  « Fidèle à ses valeurs de solidarité, déterminée à la réussite de la jeunesse, la ville de Vitry met à disposition du conseil Régional d’Ile-De-France ce bâtiment, qui devrait trouver une autre utilisation à échéance 2019.  La municipalité exprime tous ses souhaits de réussites aux lycéens« , conclut la ville.

 A lire aussi : 

Lycée Brassens: la pétition des maires déconcerte

Ablon et Villeneuve-le-Roi pétitionnent pour garder les cours à Brassens

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Polémique sur la pétition contre le déménagement de Brassens: Didier Gonzales s’explique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *