Décès | Choisy-le-Roi | 15/01
Réagir Par

Le pompier Jonathan Lassus-David est mort suite à l’incendie de Choisy-le-Roi

Le pompier Jonathan Lassus-David est mort suite à l’incendie de Choisy-le-Roi © BSPP

Le 14 août 2010, Jonathan Lassus-David, alors âgé de 21 ans, avait contribué à sauver un homme d’une trentaine d’années enseveli au fond d’un puits à Castel-Sarrazin (Landes).  Il est décédé ce dimanche 14 janvier après avoir été blessé lors de l’incendie de parking de Choisy-le-Roi ce mercredi 10 janvier.

Ce matin-là, Jonathan Lassus-David, membre de la 22e compagnie, était l’un des premiers sur place. L’incendie de parking, dont il s’est ensuite révélé qu’il était nourri par deux foyers distincts, était particulièrement violent et difficile à maîtriser, et a mobilisé au total quelques 180 pompiers, nécessitant une trentaine d’heures pour être totalement circonscrit. Dans certains endroits, la chaleur a été jusqu’à 800 degrés. Une intensité telle que le plancher de l’un des immeubles situés au-dessus s’est affaissé jusqu’à 20 centimètres par endroits, et que ses 250 habitants ont du l’évacuer sans pouvoir s’y réinstaller. C’est dans ces conditions extrêmes que trois pompiers ont été blessés lors de cette intervention, dont le sergent Jonathan Lassus-David, le plus grièvement.

Né le 8 avril 1989 à Oloron-Sainte-Marie,  Jonathan Lassus-David avait toujours eu la vocation de devenir pompier, et le fut d’abord comme volontaire dans sa ville natale, avant d’intégrer la BSPP le 6 avril 2012. Pacsé et père d’un enfant, il était titulaire de la médaille de bronze de la Défense nationale et d’une médaille pour acte de courage et de dévouement échelon bronze suite à son sauvetage à Castel-Sarrazin, médaillé avec quatre autres pompiers béarnais en juin 2011. Il avait également été récompensé d’un témoignage de satisfaction et de deux lettres de félicitations du général, ainsi que de deux lettres de félicitation du chef de corps du 2e Groupement d’incendie et de secours. « Mort au feu, il est allé au bout de son engagement alors qu’il accomplissait sa mission « , saluent ses camarades.

Le décès du jeune pompier a suscité de nombreuses réactions d’émotion, de condoléances à la famille et aux proches, et de salutations de son courage, aussi bien de la part de la Préfecture de Police et la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, que du préfet du Val-de-Marne, des ministres Gérard Collomb (Intérieur) et Florence Parly (Armées), et encore des élus locaux.

Concernant l’origine de l’incendie, l’enquête de police est toujours en cours pour déterminer l’origine de ce double foyer.

A lire aussi :

Violent incendie de parking à Choisy: 200 riverains évacués

Après l’incendie de Choisy-le-Roi, l’urgence est au relogement

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

19 commentaires pour Le pompier Jonathan Lassus-David est mort suite à l’incendie de Choisy-le-Roi
  • C’est une triste nouvelle.
    Mes condoléances à sa compagne et à son enfant.

  • Épouvantable, et semble t’il criminel … Mes condoléances à sa famille.

  • Mort d’un héros de notre temps. C’est bouleversant et révoltant s’il s’agit d’un acte criminel.

  • Quelle injustice et quelle tristesse …
    J’envoie toutes mes condoléances et mon courage à sa famille pour traverser cette terrible épreuve, surtout à sa compagne et son enfant.
    Toutes mes pensées vous accompagnent.

    J’espère que les coupables seront sévèrement punis.

  • Encore un pompier de décédé !!! Condoléances à toute sa famille. Reposez en paix .

  • Pénible ce genre d’évènement..
    Rendons hommage à ce jeune, plein de courage.
    Si c’est vraiment un acte criminel, espérons que cela ne restera pas impuni. Il y a tellement de faits divers dont on entend plus parler et qui sont classés sans suite !!

  • Toutes mes condoléances à la famille de ce courageux et généreux jeune homme. On oublie trop souvent que l’héroïsme est une forme d’engagement professionnel exigé tous les jours des pompiers. La société ne peut limiter les risques q’ils courrent qu’en étant intraitable sur la prévention des risques incendie.

  • Pensons à ce sapeur’ pompier décédé à ses proches et à ses collègues.et aussi , il serait bon que toute la lumière soit faite sur cette tragédie car, si c’est la piste accidentelle elle pourrait provenir de branchements sauvages dans les sous-sols de la dalle commerciale signalés depuis longtemps par les riverains, sans que la municipalité communiste ne réagisse .N’oublions pas que la dalle est une zone de non-droit, où racailles, dealers, squatteurs et vendeurs à la sauvette évoluent en toute impunité depuis des années.

  • Le sacrifice de sa vie pour sauver celles des autres…On ne « crève » pas à 22 ans sous prétexte qu’un écervelé a craquer « une allumette » dans un réservoir de voiture. Même si le moment est davantage au recueillement et aux condoléances pour cette femme et cet enfant qui ne verront plus rentrer ce « presque mari » ou ce papa aimant, je prends très mal les trop nombreuses réactions de nos têtes pensantes qui ne pensent plus depuis très longtemps dans le bon sens…Si l’enquête aboutie et prouve qu’il s’agit bien d’un acte criminel…les poursuites judiciaires devront se mettre en place et la condamnation exemplaire ! C’est une évidence !
    Toutefois je me permets de m’associer à la réaction de monsieur Lipietz du 15 janvier lorsqu’il écrit ceci: « La Société ne peut limiter les risques que courent les pompiers qu’en étant intraitable sur la prévention des risques incendies. » Dans cette phrase, monsieur, vous avez exprimez ce pourquoi je me bats, entre autre,avec un collectif de riverains dans le quartier des Boutareines de Villiers-sur-Marne depuis plusieurs mois. Malheureusement, chers lectrices et lecteurs, beaucoup de ceux qui jouent aujourd’hui les officiels révoltés et effondrés, sont les premiers a accorder des permis de construire en sous évaluant les risques qu’ils feront prendre à une population si un incendie de cet ampleur devait avoir lieu dans des conditions similaires avec ou sans acte criminel, car un tel désastre aurait pu démarrer d’un « banal » feu de moteur ? Les pompiers ont un droit de réserve. Si un jour vous avez la chance de parler à ces « soldats du feu », vous constaterez que certains vous diront que pour des raisons de « fric », certains permis de construire sont accordés par complaisance! A bon entendeur salut !

    • Qui vous permet de penser que c’est un feu de voiture ?.Je vous signale que l’on n’allume pas dans un réservoir de l’essence et encore moins du gas- oil avec une allumette (MdR) ,quant aux permis de construire vous affabulez .Je vous invite à consulter les normes de sécurité incendies qui encadre les constructions neuves et récentes.

    • Vous avez parfaitement raison. Et la prévention incendie ne se limite pas à l’étape du permis de construire.
      D’abord il y a un écart entre le permis de construire et la réalisation. Je me suis trouvé dans le tremblement de terre de Mexico, tous les pompiers et secouristes volontaires me l’ont confirmé : ils constataient des défauts de fabrication (par inconscience et souvent par souci d’économie) sur les immeubles effondrés.
      Il y a ensuite une « seconde chance » : les contrôles exercés à l’occasion par exemple des changements de propriétaire, mais là encore vous avez raison : des défauts rendant des immeubles périlleux, quoique repérés, sont cachés pour pouvoir les revendre, cf le PSP de l’Office Public HLM de Villejuif (http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article830), pour lequel la Procureure de la République, le Préfet et l’Agence nationale de contrôle des organismes de logement sociaux ont été saisis.

  • Beaucoup de tristesse pour moi, pour ce pompier aussi courageux, je partage la peine de sa famille et je pense très fort ce soir à sa compagne et à son enfant.

  • Sincères condoléances à cette famille très éprouvée.

  • Risquer sa vie (au point de la perdre) pour sauver celle des autres : la légion d’Honneur s’impose, non ?

    • Une légion d’honneur qui, au passage, pourrait utilement être décernée surtout pour de tels actes de bravoure et de courage : celles et ceux qui risquent leur vie pour sauver celle(s) des autres.

      • D’accord avec cous Carotène
        Une Légion d’Honneur s’impose pour ce jeune pompier si courageux, alors, que cette médaille est souvent attribuée à n’importe qui et perd toute sa valeur symbolique, mais, chut, je deviens « mauvaise langue »!!
        Néanmoins, cette médaille ne fera pas revenir ce jeune homme qui laisse une jeune femme et un petit enfant.
        RESPECT et ADMIRATION pour cette corporation que j’admire.!!

  • Carotène
    Vous avez raison, ce jeune pompier mérite la Légion d’Honneur alors qu’elle est souvent attribuée à n’importe qui et qu’elle perd de sa valeur symbolique, mais, chut,je deviens « mauvaise langue »!!..
    Mais, je défends les pompiers « bec et ongles » et je les admire pour leur courage et leur dévouement.
    Malheureusement, cette médaille ne fera jamais revenir ce jeune homme qui va laissé une jeune femme et un petit enfant.

  • RESPECT et ADMIRATION pour cette corporation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *