Politique locale | | 16/04/2018
Réagir Par

Le PRG défend la présomption d’innocence du maire du Kremlin-Bicêtre

Le PRG défend la présomption d’innocence du maire du Kremlin-Bicêtre
Centres de vaccination à Le Kremlin-Bicêtre : Voir la page

Alors que 16 élus de gauche de la majorité (PCF-PS-UDE-MRC) ont créé leur coordination et appellent à la démission du maire suite à sa mise en examen pour corruption, le PRG, qui s’était réuni avec les autres partis de gauche la semaine dernière, a refusé de signer la déclaration commune, ne souhaitant pas appeler à la démission de Jean-Marc Nicolle, mis en examen pour corruption.

La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

Si vous êtes déjà abonné et connecté à votre compte, pensez à recharger la page avec Ctrl+F5 ou à vider le cache de votre navigateur pour accéder à l’intégralité de l’article (ou cliquez ici).

La plupart de nos articles sont accessibles gratuitement afin de pouvoir être lus par tous.

Cependant l’information a un coût, et nous réservons donc certains articles ou parties d’articles à nos abonnés payants. Vous pouvez souscrire un abonnement individuel en quelques clics ici.

Il vous donnera immédiatement accès à tous nos articles et contenus réservés aux abonnés, et à tous nos autres articles sans limitation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Le PRG défend la présomption d’innocence du maire du Kremlin-Bicêtre
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi