Politique locale | Le Kremlin-Bicêtre | 16/04
Réagir Par

Le PRG défend la présomption d’innocence du maire du Kremlin-Bicêtre

Alors que 16 élus de gauche de la majorité (PCF-PS-UDE-MRC) ont créé leur coordination et appellent à la démission du maire suite à sa mise en examen pour corruption, le PRG, qui s’était réuni avec les autres partis de gauche la semaine dernière, a refusé de signer la déclaration commune, ne souhaitant pas appeler à la démission de Jean-Marc Nicolle, mis en examen pour corruption.

« Nous condamnons fermement les faits qui sont reprochés à Jean-Marc Nicolle s’ils s’avéraient exacts et, en l’état, nous ne nous prononçons pas sur sa démission au nom du respect de la présomption d’innocence. La décision à prendre est avant tout la sienne ainsi que l’affaire des membres du conseil municipal et des habitants du Kremlin-Bicêtre. C’est pourquoi le PRG a décidé de ne pas se joindre au communiqué de presse commun d’une large partie de la gauche. Nous pensons qu’il n’est jamais opportun de céder à la vindicte médiatique même si, pour le Kremlin-Bicêtre se pose la question de l’après Jean-Marc Nicolle et du devenir de sa majorité. Nous laissons la justice faire son travail et ses investigations. Nous appelons à la sérénité et au respect des droits de chacun », développe Charles Knopfer, président 94 de l’ex composante gauche du nouveau Mouvement radical.

Les groupes d’opposition du Kremlin-Bicêtre (LR et Modem) ont également appelé à la démission du maire tandis qu’une dizaine d’autres élus ex-MRC de la majorité municipale, dont le premier adjoint Jean-François Banbuck, ont au contraire publié une tribune de soutien à l’édile, faisant également valoir la présomption d’innocence.

Voir tout le dossier sur cette affaire

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *