Sécurité | Fresnes | 18/01
Réagir Par

Prison de Fresnes : la mobilisation des gardiens continue

Prison de Fresnes : la mobilisation des gardiens continue © Twitter @JBJacquin

La mobilisation intersyndicale des surveillants de prison se poursuit à Fresnes. Ce jeudi, les gardiens ont bloqué l’entrée de la maison d’arrêt pendant près d’une heure avant d’être finalement délogés par les CRS.

Les surveillants pénitentiaires réclament une réforme sur la sécurité du personnel, après les nouvelles agressions survenues ces derniers temps. Ils réclament également une augmentation des effectifs, des dotations d’équipement pour le personnel et la création de brigades cynotechnique.

Autre motif de la grogne des surveillants pénitentiaires, en particulier à Fresnes, la fidélisation par une meilleure indemnisation des gardiens en fonction de leur ancienneté et de la pénibilité des tâches accomplies. « A peine affecté à la prison de Fresnes, la première chose que font les nouveaux surveillants c’est qu’ils demandent leur mutation. D’autres choisissent carrément de changer de métier en allant dans les douanes ou la police », déplore un syndicaliste.

Ce mardi, Nicole Belloubet, ministre de la Justice a tenté d’apaiser la colère des surveillants de prison en se rendant à Vendin-le-Vieil où ont été agressés jeudi dernier trois gardiens par un détenu radicalisé. Chahutée, la garde des Sceaux a annoncé une série de mesures pour améliorer la sécurité de ce site. Le président Emmanuel Macron a annoncé un plan global pour les prisons qui doit être présenté d’ici quelques semaines.

A lire aussi 

Prison de Fresnes: blocage et colère contre l’unité de déradicalisation

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *