Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Société | Fresnes | 12/01
Réagir Par

Prison de Fresnes, les sénateurs demandent un plan d’urgence

S’invitant par surprise à la prison de Fresnes ce jeudi 11 janvier, les sénateurs PCF Pascal Savoldelli et Laurence Cohen ont constaté sur le terrain les conditions sanitaires indignes et la surpopulation dénoncées par les avocats des détenus, l’Observatoire international des prisons et la la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté.

« Pour 1641 détenus en 2005, la maison d’arrêt en compte 2600 aujourd’hui. Avec pour conséquence une suroccupation de 203% et trois détenus par cellule de 9m2. Suroccupation à laquelle il faut y ajouter la vétusté et l’humidité prégnante de bâtiments anciens, avec pour conséquence, infiltrations d’eau, champignons sur les murs, fenêtres mal isolées, parloirs insalubres. Le personnel de l’établissement et l’administration pénitentiaire sont les premiers à dénoncer une situation qui leur est de plus en plus difficile quand le nombre d’agents stagne alors que celui des détenus a doublé et que l’on compte parfois 1 surveillant pour 160 détenus« , commentent les deux sénateurs qui ont décidé d’interpeller la Garde des Sceaux Nicole Belloubet et réclament « un plan d’urgence pour Fresnes ».

« La réouverture prochaine de la prison de la santé ouvre la possibilité d’une rénovation d’ampleur section par section. Au delà, il apparaît nécessaire d’augmenter le traitement des agents et de revaloriser le métier de surveillant pénitentiaire« , plaident les parlementaires.

Alors que les recours juridiques en France déposés par l’OIP n’ont pas abouti à une injonction d’action immédiate,  les avocats des détenus ont décidé début décembre d’aller directement plaider leur cause auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme.

A lire aussi : 

La Prison de Fresnes bientôt devant la justice européenne

Le scandale sanitaire de la prison de Fresnes confirmé par la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté

Situation sanitaire à la prison de Fresnes: l’équation impossible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *