Transports | Orly | 10/04
Réagir Par

Privatisation d’Aéroports de Paris: les départements prêts à reprendre

La cession des 50,6% de l’Etat dans Aéroports de Paris (ADP, société qui exploite notamment les gros aéroports de Roissy et Orly), qui devrait rapporter quelques 8 milliards d’euros de cash à l’Etat, suscite l’inquiétude des élus locaux à différents titres, 

tant concernant le rayonnement économique de ces pôles et leur importance pour la métropole parisienne que sur les aspects environnementaux, avec une crainte de pression supplémentaire pour augmenter la cadence et les horaires des décollages et atterrissages.

C’est dans ce contexte que les présidents des 7 départements de banlieue sont reçus ce matin par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie. Dans le Val-de-Marne, c’est Pierre Bell Loch qui représentera le président tandis que Christine Janodet sera également présente en tant que maire d’Orly. Les 7 conseils départementaux de banlieue ont confié à  Patrick Devedjian, patron des Hauts de Seine et ancien ministre de l’Industrie, la mission de s’exprimer au nom de leurs collectivités.

« Alors que l’Etat prétend vouloir créer en Ile-de-France une dynamique métropolitaine puissante, il est tout à fait contradictoire d’envisager le transfert à des intérêts privés de l’instrument essentiel de développement économique et d’attractivité que constitue Aéroports de Paris. Nous souhaitons que l’Etat renonce à cette intention qui rappelle, en plus grave, la cession des sociétés autoroutières dont les Français mesurent bien aujourd’hui le caractère pernicieux pour l’intérêt général et qu’il prenne en compte l’ensemble des considérations économiques, urbaines, sociales et environnementales de ce dossier« , indiquent les présidents des sept conseils départementaux de la couronne parisienne dans un courrier commun adressé au Premier ministre la semaine dernière.

Décentraliser la gestion des aéroports ?

« Toutefois, si l’Etat compte tenu de sa situation financière dégradée, n’était plus en mesure d’assurer le contrôle et le développement des Aéroports de Paris, les 7 Départements d’Ile­ de-France demandent à participer au processus de désengagement qui en résulterait, avec le double objectif de conserver durablement une dimension publique importante au contrôle de ces infrastructures essentielles pour le développement du Grand Paris, et d’affecter les profits futurs qu’ils en retireraient au financement des transports publics en  Ile-de-France afin que leur modernisation puisse s’appuyer sur une ressource pérenne et dynamique« , proposent-ils carrément.

A lire aussi :

La privatisation d’Aéroports de Paris imminente

Aéroport d’Orly: les riverains craignent une augmentation des nuisances

Villeneuve-le-Roi vote contre la privatisation de Paris Aéroport (ADP)

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

5 commentaires pour Privatisation d’Aéroports de Paris: les départements prêts à reprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *