Grand Paris | Orly | 09/03
Réagir Par

La privatisation d’Aéroports de Paris imminente

Dans les tuyaux depuis la fin 2017, la privatisation d’ADP (Aéroports de Paris) semble désormais imminente.  BFM TV (voir vidéo ci-dessous) a révélé ce mercredi 7 mars qu’une réunion interministérielle prévue à Matignon ce samedi 10 mars statuerait sur la question des privatisations et indiqué que l’Etat envisageait une cession totale des 50,6% qu’il détient dans ADP.

L’autorisation de passer en-deçà des 50% devrait être votée dans le cadre de la future la loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises).  Alors qu’ADP est actuellement valorisée à 17,8 milliards d’euros, la revente de 50,6% du groupe permettrait de générer une belle somme. D’autant que le groupe est rentable et en croissance, ne manquant donc pas d’investisseurs potentiels.

Du côté des élus locaux et des riverains de l’aéroport d’Orly, la perspective inquiète davantage car l’on craint une augmentation du nombre de vols. En décembre 2017, le Conseil municipal de Villeneuve-le-Roi a ainsi voté un voeu contre la privatisation de l’aéroport, de même que le Conseil départemental du Val-de-Marne début février. Ce jeudi 8 mars, le président du Conseil départemental, Christian Favier, a à nouveau réagi dans un communiqué. « Privatiser ADP ce serait prendre le risque de fragiliser dangereusement la protection des riverains tant en matière de respect du couvre-feu qu’en termes d’indemnisation de celles et ceux qui subissent les nuisances sonores. Privatiser ADP constituerait une très grave menace pour l’emploi et pour l’aéronautique, filière d’excellence française. Ceci, alors même que 175 000 emplois directs ou indirects dépendent du secteur aérien dans notre département. L’Histoire rappelle que chaque privatisation de société publique a entraîné des suppressions d’emplois à la clé. Céder ADP, ce serait, enfin, céder une part de la sécurité aérienne, qui doit rester dans les mains du pouvoir régalien. Devant cet état de fait, et comme cela a été démontré après la privatisation des autoroutes, je ne peux pas croire que cette cession des parts de l’Etat repose sur d’autres arguments que d’augmenter les profits de groupes privés. Ceux-ci profiteraient des investissements opérés pendant des années avec les impôts des contribuables. J’ose espérer qu’il n’y a aucun lien entre le projet de privatisation d’ADP et la perte du marché issue de l’abandon de l’Aéroport de Notre Dame des Landes », s’inquiète l’élu qui réclame « un retour plein et entier de l’Etat stratège« .

A lire aussi : 

Aéroport d’Orly: les riverains craignent une augmentation des nuisances

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour La privatisation d’Aéroports de Paris imminente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *