Service public | Val de Marne | 19/06/2018
Réagir Par

Problèmes de courrier et de Postes en Val-de-Marne: le ministre détaille les mesures

Problèmes de courrier et de Postes en Val-de-Marne: le ministre détaille les mesures © Twitter C Favier
Publicité

Alors que la mobilisation se poursuit contre les fermetures de bureaux de Poste, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, précise la position de l'Etat sur ce sujet dans un courrier au président du département, Christian Favier, et revient sur les problèmes de distribution de courrier, reconnaissant les dysfonctionnements récurrents depuis cet automne et listant les mesures mises en place pour y remédier.

La mobilisation contre les problèmes de distribution du courrier et les fermetures de bureaux de Poste ne faiblit pas en Val-de-Marne, avec, dernière initiative en date, un rassemblement mené conjointement  ce samedi 16 juin par le président PCF du Conseil départemental, Christian Favier, et le président de son opposition LR, Olivier Capitanio, dans la ville dont ce dernier est maire, Maisons-Alfort, devant l’agence des Planètes menacée de fermeture. Entre manifs, pétitions et lettres au ministère, les actions se succèdent à un rythme soutenu.

Plus de facteurs et une réorganisation de la distribution du courrier

Dans un courrier adressé au président du département, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, note que La Poste a admis la « dégradation de la qualité de service » au dernier trimestre 2017 et au premier trimestre 2018, et indique que la Poste a recruté 105 facteurs dans la zone Ile-de-France Est pour y remédier. « La situation est maintenant normalisée pour le secteur Villeneuve-le-Roi – Ablon et elle est en voie de l’être pour le secteur Fresnes-Rungis« , assure le ministre. Outre le recrutement de facteurs, une nouvelle plate-forme a été créée à Bry-sur-Marne et la distribution de Nogent-sur-Marne a été transférée à Fontenay-sous-Bois.

Pas de fermeture de bureaux de Poste en quartier prioritaire

Concernant la fermeture des bureaux de Poste, le ministre n’indique pas de pause dans le processus mais promet qu’il n’y en aura aucune dans les quartiers politique de la ville. Le ministre défend par ailleurs qu’il s’agit de « transformations » et non de fermetures sèches. En 2017, les quatre bureaux fermés ont ainsi été remplacés par trois relais poste commerçants et une agence communale. Un relais commerçant a par ailleurs été ouvert en plus à Limeil-Brévannes. Au total, défend le ministre, le nombre de points de contact avec La Poste est donc passé de 105 à 106 et le nombre d’heures de 4 896 à 5028.

 

 

« S’il reste encore beaucoup d’interrogations, ce premier geste du gouvernement démontre l’utilité de la mobilisation. Une mobilisation que nous allons poursuivre et amplifier avec les habitants, avec les postiers, avec Convergence Services Publics 94 et avec les maires pour obtenir l’arrêt de toutes les restructurations en cours dans les bureaux de Poste du Val-de-Marne », réagit Christian Favier. « Affaiblir la présence postale, c’est renforcer les fractures entre les territoires. Cela revient aussi à fragiliser des populations qui ont besoin de présence humaine dans leurs démarches », défend l’élu.

Clin d’oeil d’une usagère de Maisons-Alfort…

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Problèmes de courrier et de Postes en Val-de-Marne: le ministre détaille les mesures
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi