Environnement | Charenton-le-Pont | 06/06/2018
Réagir Par

Protections phoniques sur A4 et A86: la ministre répond au député Herbillon

Publicité

Le député Michel Herbillon est à nouveau monté au créneau à propos de la protection phonique des autoroutes A4 et A86 lors de la séance de questions au gouvernement ce mardi 5 juin. L'occasion pour la ministre des Transports, Elisabeth Borne, de faire un point d'étape.

Concernant la construction de murs de protection phonique le long de l’A4 sud, dans le secteur de Maisons-Alfort et Saint-Maurice, la ministre a indiqué que les premiers panneaux acoustiques seraient posés cet été et que la fin des travaux pour l’écran Sud-A4 est prévue en décembre 2018.

Concernant la pose d’écrans plus performants sur les viaducs de l’échangeur A4/A86, la ministre a indiqué que des études étaient en cours pour valider des méthodes d’ancrage sur les viaducs. « Dans le sens Paris-Créteil, les études seront terminées en septembre prochain. Concernant le sens Créteil-Nogent, l’objectif est d’engager la première tranche du marché de travaux en 2019. Ce calendrier s’articule avec les travaux du pont de Nogent« , a précisé Elisabeth Borne.

Le député s’est également enquis de l’avancement du projet de couverture ou de semi-couverture de l’autoroute A4 au niveau du pont de Charenton. « Les riverains de Charenton et de Saint-Maurice subissent le bruit des 260 000 véhicules qui circulent chaque jour sur cette autoroute. Malgré la pose récente d’un revêtement phonique, qui a certes amélioré la situation, cette portion d’autoroute demeure un point noir du bruit en Île-de-France. Il est donc absolument nécessaire que l’État, qui a mené de nombreuses études sur ce projet, nous indique désormais ce qu’il entend réaliser et dans quels délais« , a motivé Michel Herbillon. Sur ce sujet, la ministre n’a en revanche pas apporté d’éléments nouveaux, indiquant simplement que des études complémentaires étaient en cours.  « On nous parle d’études depuis de longues années. Il faudrait qu’elles aboutissent », réagit le député.

 

 

Détail de la question-réponse

M. Michel Herbillon. Madame la ministre des transports, je souhaite vous interroger sur le programme de renforcement des protections phoniques dans ma circonscription, qui est traversée par les autoroutes A4 et A86. Dans le secteur de Maisons-Alfort et de Saint-Maurice, l’État s’était engagé publiquement, y compris ici même, à l’Assemblée nationale, à construire un mur de protections phoniques le long de l’A4 Sud au quatrième trimestre 2017 et à installer des écrans plus performants sur les échangeurs A4/A86 à partir de la seconde partie de l’année 2018.
Cependant, à ce jour, si des installations de chantiers ont bien été mises en place il y a plusieurs mois pour le projet des écrans A4 Sud, les travaux de construction de ces murs n’ont toujours pas démarré, même s’il semble que des ouvriers soient apparus sur le chantier très récemment. Quant au projet de renforcement des protections sur les échangeurs des autoroutes, il semble aujourd’hui au point mort.
Vous comprendrez que pour les habitants de ma circonscription, qui subissent ces nuisances sonores au quotidien, ces retards et ce manque d’information restent difficilement acceptables. Je souhaite donc connaître le calendrier précis et détaillé de mise en œuvre de ces deux chantiers, qui sont absolument nécessaires pour la protection des riverains, et sur lesquels l’État s’est engagé à plusieurs reprises.
Je souhaite, par ailleurs, avoir des informations quant à l’avancement du projet de couverture ou de semi-couverture de l’autoroute A4, étudié de longue date par les services de l’État, dans le secteur du pont de Charenton, où les riverains de Charenton et de Saint-Maurice subissent le bruit des 260 000 véhicules qui circulent chaque jour sur cette autoroute. Malgré la pose récente d’un revêtement phonique, qui a certes amélioré la situation, cette portion d’autoroute demeure un point noir du bruit en Île-de-France. Il est donc absolument nécessaire que l’État, qui a mené de nombreuses études sur ce projet, nous indique désormais ce qu’il entend réaliser et dans quels délais.
Mme Élisabeth Borne, ministre chargée des transports. Monsieur le député, les autoroutes A4 et A86 sont des axes structurants de l’agglomération parisienne. Pour faire face aux nuisances, l’État met en œuvre des mesures d’atténuation du bruit. Le projet de mise en place de protections acoustiques à Saint-Maurice, Maisons-Alfort et Créteil prévoit la construction de nouveaux écrans ou le remplacement des écrans existants. L’opération a été découpée en deux tranches. La première a été réalisée en 2013. S’agissant de la deuxième tranche de travaux, lancée en mars 2013, les écrans des secteurs concernés à Créteil et à Maisons-Alfort sont achevés. Les travaux de l’écran Sud-A4 à Saint-Maurice ont été engagés à la fin de 2017. Les travaux préparatoires de l’écran Sud-A4 ont pu débuter récemment, et les premiers panneaux acoustiques seront posés cet été. La fin des travaux pour l’écran Sud-A4 est prévue en décembre 2018.
Concernant le remplacement des écrans sur les viaducs de l’échangeur A4/A86, des études sont en cours pour valider des méthodes d’ancrage sur les viaducs. Dans le sens Paris-Créteil, les études seront terminées en septembre prochain. Concernant le sens Créteil-Nogent, l’objectif est d’engager la première tranche du marché de travaux en 2019. Ce calendrier s’articule avec les travaux du pont de Nogent.
Concernant les protections phoniques au droit de Charenton, plusieurs variantes d’aménagement ont été étudiées, et des études complémentaires sont en cours. Sans attendre leur finalisation, la direction des routes d’Île-de-France a mis en place, à l’été 2017, un revêtement innovant sur la partie terminale de l’autoroute A4, de Saint-Maurice jusqu’à Paris, afin de réduire les nuisances sonores. Cette solution de revêtement a été déployée dans le cadre d’un partenariat entre l’État et la région Île-de-France et devrait également permettre d’atténuer les nuisances sonores.
M. Michel Herbillon. Madame la ministre, je vous remercie de votre réponse. Vous avez rappelé ce qui a été fait, et je ne le conteste pas. J’y ai beaucoup œuvré en tant que député et lorsque j’étais maire de Maison-Alfort. Vous avez annoncé de bonnes nouvelles concernant la construction du mur de protection sur l’A4 Sud, en indiquant que les travaux allaient enfin commencer. Il était temps !
La question des échangeurs est cruciale. Les autoroutes passent au ras des maisons. Certes, ce sont des axes structurants, mais nous avons là un point noir du bruit. Je vous remercie de vos propos et compte sur votre engagement pour que les projets concernant les échangeurs, dont on nous parle depuis très longtemps, voient enfin le jour.
Enfin, concernant les habitations de Charenton et de Saint-Maurice situées aux abords du pont de Charenton, je vous assure que l’on nous parle d’études depuis de longues années. Il faudrait qu’elles aboutissent. Bien entendu, le revêtement a permis d’améliorer la situation, mais vous savez fort bien que cela ne suffit pas. 260 000 véhicules passent tous les jours. Les habitants de Charenton et de Saint-Maurice subissent des nuisances extrêmement fortes. Je souhaiterais que ces études sur la semi-couverture ou la couverture aux abords du pont de Charenton soient enfin menées à terme, et que les travaux commencent. C’est ce que nous attendons, et je vous remercie d’y veiller.
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

21 commentaires pour Protections phoniques sur A4 et A86: la ministre répond au député Herbillon
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi