Mouvement social | La Queue-en-Brie | 23/02/2018
Réagir Par

La Queue-en-Brie : les sans papiers reconnus salariés par leur employeur

Publicité

Les travailleurs sans papiers de La Queue-en-Brie cessent l'occupation de la société STLG. L'employeur et les grévistes épaulés par le collectif migrant de la CGT du Val-de-Marne ont obtenu en contrepartie les documents nécessaire à la reconnaissance des 9 trieurs en tant que salariés.

« Auparavant, ils travaillaient sous des noms d’alias. Ils ne pouvaient pas bénéficier des droits reconnus aux salariés en leur propre nom. L’obtention de ces documents employeur sont une étape nécessaire pour l’obtention d’une carte de séjour avec mention salarié qui doit être délivrée par l’État », explique Philippe Jaloustre, animateur du collectif migrant CGT 94.

Malgré la fin de l’occupation du local, la grève se poursuit pour obtenir la régularisation de 160 travailleurs sans papiers dans plusieurs sociétés franciliennes.

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour La Queue-en-Brie : les sans papiers reconnus salariés par leur employeur
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi