Environnement | Saint-Maurice | 08/10
Réagir Par

Report des protections phoniques: les élus en colère

Report des protections phoniques: les élus en colère © Google Earth

Dans une lettre adressée à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, les sénateur, député et maires de Maisons-Alfort et Saint-Maurice expriment leur colère suite à la suspension du chantier de protections phoniques sur l’autoroute A4, qu’ils ont découverte en visitant le chantier, sans explication officielle préalable.

« Le 5 juin 2018, en réponse à une question dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, vous avez confirmé au député du Val-de-Marne, Michel Herbillon, qu’après avoir mené des études techniques à la fin de l’année 2017, les travaux de ce mur de protection phonique débutaient immédiatement et que la fin du chantier était programmée pour le mois de décembre 2018« , rappellent les élus.

Des aléas techniques et un contentieux juridique

« Mais lors d’une visite de chantier en début du mois de septembre, nous avons constaté que l’opération était totalement à l’arrêt depuis le mois d’août. Nous avons dès lors contacté les services de la Direction des Routes d’Ile-de-France, qui nous ont appris que le chantier était effectivement interrompu et qu’il ne reprendrait pas avant plusieurs mois. C’est seulement par un courrier daté du 18 septembre du Directeur des Routes d’Ile-de-France, que nous apprenons que la solution technique retenue par la Dirif ne convient pas à la stabilité du talus et qu’un contentieux juridique était apparu. Ainsi, une nouvelle procédure doit être mise en œuvre qui nécessite l’interruption des travaux pour une durée évaluée aujourd’hui à un an. Le chantier ne pourrait donc reprendre au plus tôt qu’à l’automne 2019. Cette situation profondément incroyable et inédite, entraîne un immense mécontentement de nos populations qui subissent les nuisances sonores de cette autoroute. Nous ne pouvons que partager cette incompréhension et cette colère face à une gestion aussi chaotique de ce chantier » , dénoncent les élus qui rappellent que le chantier avait déjà pris beaucoup de retard.

« Il est incompréhensible que les études techniques qui sont censées préparer un tel chantier n’aient pas été correctement menées à bien. C’est non seulement une remise en cause de la parole publique de l’Etat, mais c’est en plus un gaspillage de l’argent public que nos concitoyens ne peuvent accepter. Par ailleurs, nous savons d’expérience que les nouveaux délais qui nous été annoncés ont peu d’espoir d’être tenus et que nous sommes de nouveau plongés dans l’incertitude. Nous vous demandons donc d’accorder un examen urgent et prioritaire à ce dossier qui ne peut plus être constamment différé. C’est d’autant plus nécessaire que d’autres engagements pris par l’Etat doivent être très prochainement mis en œuvre sur les échangeurs des autoroutes A4/A86 », poursuivent les quatre signataires, Christian Cambon, Michel Herbillon, Olivier Capitanio et Igor Semo, qui réclament audience auprès de la ministre.

Lire aussi : 

Protections phoniques sur A4 et A86: la ministre répond au député Herbillon

Un nouveau mur de protection phonique annoncé pour 2017 en bordure de l’A4

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Report des protections phoniques: les élus en colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *