Politique locale | Ivry-sur-Seine | 10/06
Réagir Par

Rive gauche: le siège du PS s’installe dans le fief PCF du Val-de-Marne

Rive gauche: le siège du PS s’installe dans le fief PCF du Val-de-Marne © Estate Consultants

A quelques centaines de mètres près, c’est rue François Mitterrand que le PS aurait atterri, à Ivry-sur-Seine… Mais le 21 septembre, c’est au 99 de la rue Molière que le parti à la rose, financièrement essoré par la débâcle électorale de 2017, inaugurera son nouveau siège. Rive gauche toujours, mais de l’autre côté du périph…

Un choix pragmatique annoncé officiellement par le nouveau patron du mouvement, Olivier Faure, lors du Conseil national de ce samedi 9 juin, sous réserve que la transaction aille à son terme. Quelque 7 millions € travaux compris pour les 1200 m2 d’une ancienne fabrique refaits à neuf avec open-space et toit terrasse, le tout à deux pas de la ligne RER C qui relie l’Assemblée nationale. Une aubaine pour le parti qui a cédé à Apsys ses appartements des beaux-quartiers pour 45 millions d’euros. Et de quoi rajeunir son image en plongeant dans une ambiance startup.

Symboliquement, c’est une autre histoire. A l’heure du Grand Paris, passer le périph reste ressenti comme un déclassement pour les habitués du 7ème. Pour d’autres, c’est le choix d’un fief communiste, la ville de Maurice Thorez, qui est mal vécu. D’autant que, si PS et PCF ont réussi à s’allier tant bien que mal dans un certain nombre de communes, la rupture a ici été consommée en 2014. Le PS y est parti tout seul aux municipales et siège désormais dans l’opposition. Certes, pour Sandrine Bernard, présidente du groupe PS, « installer le siège du PS dans cette ville populaire est une très bonne chose car le foisonnement ivryen est en phase avec la dynamique que veut porter le PS avec sa ruche. » Et l’élue d’opposition de se réjouir d’avance « qu’Ivry ne soit plus seulement associé à un parti… »

Voilà bien ce qui agace le maire PCF de la ville, Philippe Bouyssou. « Je ne suis pas ravi à la perspective que l’on associe Ivry au PS comme l’était le nom de Solférino », confie l’élu pour qui ce choix démontre néanmoins l’attractivité de sa commune. « C’est une reconnaissance de tout le travail qui a été fait dans la ville depuis des années. Et puis, le siège du PS sera à une centaine de mètres du futur incinérateur, voilà qui prouve donc qu’il n’y a aucun danger! », glisse le maire, alors que l’opposition PS milite localement contre le projet de reconstruction de l’usine d’incinération.

Pour Jonathan Kienzlen, premier fédéral du PS Val-de-Marne, « ce choix n’est pas le meilleur signal à envoyer aux partenaires de gauche« .  Le secrétaire départemental, qui n’a pas été consulté sur cette décision, se déclare toutefois ravi que son département ait suscité l’engouement, et souhaite bienvenue à ses camarades.

Concrètement, une cinquantaine de permanents sont attendus, en plus des parlementaires qui passeront travailler.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

4 commentaires pour Rive gauche: le siège du PS s’installe dans le fief PCF du Val-de-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *