Société | Val de Marne | 15/10/2018
Réagir Par

Le service civique a toujours la cote chez les jeunes du Val-de-Marne

Le service civique a toujours la cote chez les jeunes du Val-de-Marne

Gilet bleu à l’hôpital, en charge de médiation culturelle, organisateur d’événements… Plusieurs centaines de jeunes en service civique dans le Val-de-Marne se sont retrouvés début octobre au parc interdépartemental des sports de Choisy-le-Roi pour échanger sur leurs expériences qui représentent souvent un tremplin vers l’emploi. Portraits.

Etudiant en deuxième année de master en management du sport, Christophe a choisi d’effectuer son alternance en service civique auprès de la ligue de l’enseignement. « Avec mon tuteur, je me charge de l’organisation d’événements pour les associations sportives affiliées à l’UFOLEP et l’USES. Nous avons organisé un course au profit de l’association ELA, nous préparons également des rencontres sur le thème des jeux olympiques. Il faut à chaque fois s’occuper des questions de logistique, louer les infrastructures où se déroulent les manifestations, prendre des précautions par rapport au plan vigipirate. C’est prenant mais c’est une bonne première expérience parce que je souhaite travailler ensuite dans l’événementiel sportif », raconte le jeune homme dont la mission se termine fin novembre, après 7 mois.

Marie, elle, a opté pour un service civique une fois son BTS édition en poche. Souhaitant travailler dans le milieu de la médiation culturelle à travers le livre, elle cherchait à se familiariser avec le secteur associatif et a accepté une mission proposée cette fois encore par la ligue de l’enseignement. « J’interviens pour l’association Lire et faire lire qui promeut la lecture auprès des jeunes publics. Je suis chargée de mettre en relation nos bénévoles et les structures d’accueil. Il peut s’agir de crèches, d’établissements scolaires, de foyers d’accueil ou d’hôpitaux. Récemment, je me suis occupée de répondre aux sollicitations des organisateurs du festival America à Vincennes, qui souhaitait que nos bénévoles viennent faire la lecture aux enfants. J’envisage de m’inscrire à l’institut de l’engagement une fois ma mission terminée pour qu’une association du milieu culturel puisse peut être m’ouvrir ses portes et m’offrir mon premier emploi », envisage-t-elle.

Malgré une expérience dans l’armée, l’obtention d’un CAP et une expérience d’un an dans la vente, Elies cherche toujours sa vocation. Alors, il a choisi de s’engager auprès de l’association Banlieue sans frontière en action (BASF) qui propose à des jeunes issus des quartiers politique de la ville de venir en aide aux patients des hôpitaux du Val-de-Marne. « Je gagne bien moins que lorsque je travaillais dans la vente mais ce n’est pas le but. A présent je suis gilet bleu au centre hospitalier intercommunal de Créteil, j’aide les patients à se déplacer dans les services notamment avec une petite navette, en les transportant avec des fauteuils roulants ou en marchant à leur côtés. Ce qui est intéressant c’est que l’on peut découvrir des métiers et faire des stages qui peuvent ensuite déboucher sur un emploi comme brancardier, chargé de la sécurité, ambulancier. Je suis intéressé par le travail d’accueil », explique-t-il, alors qu’il ne lui reste que 3 mois avant la fin de sa mission.

L’année dernière, près de 2900 jeunes ont effectué un service civique dans l’une des 200 structures proposant des missions d’intérêt général en Val-de-Marne.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags , , , service civique
Un commentaire pour Le service civique a toujours la cote chez les jeunes du Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi