Politique | Saint-Maurice | 09/02
Réagir Par

Castaner mobilise les troupes En Marche en Val-de-Marne

Castaner mobilise les troupes En Marche en Val-de-Marne © Fb

Neuf mois après l’élection d’Emmanuel Macron, le mouvement présidentiel veut s’imposer au plan local. Ce jeudi à Saint-Maurice, près de 250 militants et sympathisants à la République en marche du Val-de-Marne se sont retrouvés pour accueillir Christophe Castaner, patron du mouvement et secrétaire d’Etat, venu mobiliser les troupes à l’approche des élections européennes et municipales.

L’enthousiasme de la campagne est resté intact pour la majorité des présents. Un militant de la première heure, habitant Sucy-en-Brie, garde encore des étoiles dans les yeux lorsqu’il parle de sa rencontre avec Emmanuel Macron. Il est convaincu que la base des marcheurs a maintenant un rôle déterminant à jouer dans l’exercice du pouvoir du président et de son mouvement. « Il va falloir que nous fassions notre auto-critique, évaluer ce qui ne fonctionne pas. Puis, bien évidemment, prendre part à la vie politique dans sa commune, sur son territoire ». Parmi les participants, se trouvent également des citoyens plus indécis venus en curieux. « Je n’ai pas voté pour Macron ou LREM aux législatives, j’attends de voir ce qu’ils proposent de faire maintenant. Je pense qu’ils ont créé un espace politique assez large pour faire de bons scores notamment dans des villes communistes », considère un habitant de Vitry-sur-Seine.

« Nous faisons confiance à notre parti, mais le parti fait-il confiance à ses adhérents ? »

La voix des déçus, elle, a été portée par un adhérent de Saint-Maur-des-Fossés. Visiblement ému, il a préparé un texte avant de venir pour confier son amertume et ses doutes. « Si j’avais du voter dimanche dernier, je ne sais si j’aurais voté LREM, et pourtant j’ai distribué et je continue à distribuer. Aujourd’hui je constate que l’on applique le programme. Mais qui aurait voté pour une loi sur le travail qui fragilise les salariés? Ce n’est pas ce que j’espérais de cette réforme. Que penser aussi des consultations citoyenne lorsque l’on apprend que la proposition de loi est déjà pratiquement finalisée? Pour l’instant, nous faisons confiance à notre parti, mais le parti fait-il confiance à ses adhérents ? Nous voulons des moyens pour fonctionner, une communication franche, honnête et sans ombre, un vrai débat« .

Projets citoyens, formation, consultation, ateliers législatifs…

Tous les parlementaires LREM du Val-de-Marne, à l’exception de Jean-Jacques Bridey, ont pris part à ce grand rassemblement départemental. Les responsables locaux sont aussi au grand complet et présentent les actions entamées et les initiatives à venir pour faire rayonner LREM dans le département. Projets citoyens portés par des militants contre le gaspillage alimentaire, soutien intergénérationnel au numérique, rencontres entre femmes avec notamment un flash mob le 8 mars prochain à la base de loisir de Créteil, événements autour du handicap… On fait le tour des initiatives. Il est question de formation aussi,  grâce à des modules de cours en ligne. Les députés rendent compte de leur travail, leurs ateliers législatifs notamment. La consultation des citoyens, l’un des arguments de  LREM, figure aussi parmi les priorités pour mobiliser les troupes avec prochainement une grande consultation baptisée « j’écoute » pour évaluer l’impact de l’exécutif auprès d’un large spectre de citoyens. « Il faut sortir de l’entre-soi, sinon, nous n’aurons que l’opinion de marcheurs et ce n’est pas le but. En Val-de-Marne, nous nous fixons un objectif de 100 questionnaires recueillis par semaine pour avoir un échantillon représentatif », détaille le référent local du projet. Enfin, les marcheurs vont mener une campagne d’inscription sur les listes électorales toute l’année. « Ce qui m’a causé le plus de préjudice pendant ma campagne des législatives, ce n’est pas le mauvais accueil que m’ont réservé des électeurs acquis à d’autres partis mais le fait que dans notre camp, certains n’étaient même pas en capacité de voter parce qu’ils n’avaient pas fait les démarches« , a regretté Jennifer Douieb Nahon, candidate aux législatives dans la 8eme circonscription.

Un rassemblement ouvert par Igor Sémo

Ce rassemblement départemental a démarré par une prise de parole du maire LR de Saint-Maurice, Igor Sémo, soucieux d’adresser un salut républicain à « une grande formation politique ». « Bienvenue à Saint-Maurice. Petit clin d’œil historique teinté d’actualité, il s’agissait d’un centurion romain venu d’Égypte, qui refusa d’obéir à sa hiérarchie pour tuer des innocents. Un immigré devenu un saint, à méditer (…) », a raconté le maire, qui, avant de partir, a rappelé qu’il avait appelé dans l’entre-deux-tours de la présidentielle à voter pour Emmanuel Macron.

© PAP

Igor Semo, maire LR de Saint-Maurice, et Nabil Benbouha, référent 94 de LREM

Christophe Castaner, secrétaire d’État aux relations avec le Parlement et directeur général de la République en marche, s’est ensuite longuement exprimé, notamment sur les prochains défis du mouvement qu’il préside. « Nous sommes rejoints tous les jours par 100 à 150 nouveaux militants. Ils viennent tous pour différentes raisons, plus ou moins opportunistes, tout ce que je demande, c’est qu’ils se rendent utiles. Je souhaite que LREM soit au service de l’adhérent. Avec La France Insoumise, nous sommes les seuls à faire le pari de la formation, ne soyons pas plus mauvais qu’eux. Il s’agira du premier budget du mouvement en 2018. Ceux qui auront fait la démonstration qu’ils sont capables de porter des projets citoyens seront aussi de bons représentants pour la République en Marche lors des élections municipales. D’ailleurs, si un maire sortant, élu sous un étiquette différente a fait le job, a fait vivre une vrai démocratie locale, il pourra bénéficier de notre soutien s’il adhère à nos valeurs ».

Christophe Castaner : « « Je paye un verre à celui qui me dit à quoi sert la métropole »

Un adhérant de Villiers-sur-Marne aborde la réforme territoriale. « Nous sommes interrogés tous les jours à ce sujet. Ici, les gens ont peur que l’on revienne aux années 50. Les départements vont-ils disparaître ?« . Et le ministre de botter en touche. « Je n’en sais rien, et si je le savais, je ne vous le dirai pas. La consultation est toujours en cours. Il faut être réaliste, est-ce qu’à l’heure actuelle, ça marche, ou pas ? Prenons le cas des transports, Paris ne peut pas prendre des décisions unilatérales qui s’imposent au-delà du périphérique. Cela ne peut pas fonctionner de cette façon et il nous faut un meilleur échelon« . Également interrogé sur le « mille-feuille territorial » accentué par la métropole du Grand Paris, le directeur général se fait plus direct : « Je paye un verre à celui qui me dit à quoi sert la métropole ».

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

36 commentaires pour Castaner mobilise les troupes En Marche en Val-de-Marne
  • Quel courage a eu le journaliste de 94citoyens d’assister à ce spectacle. J’ai préféré jouer à CandyCrush.

  • Pas un mot sur la baisse des retraites, ni les différentes augmentations de taxes ça c’est du concret .

    • Sylvie Pittaro-Mennesson says:

      C’est faux, et ça prouve bien que tu n’y étais pas, cela a été un sujet dont Castaner a parlé : Macron l’avait mis dans son programme et n’a pas pris les français à revers, au contraire ! C’est la solidarité qui doit s’exercer, et ces personnes retraitées qui ont dû payer la CSG ont la plupart du temps gagné par ailleurs, soit par la suppression de la taxe d’habitation, soit par le fait que le remboursement des appareils auditifs, lunettes, prothèses dentaires, etc… sera augmenté. Quand on sait ce que cela coûte on comprendra que ce n’est pas aussi anecdotique !

  • Les marcheurs ne savent plus très bien dans quelle direction il faut marcher ?
    c’est sûrement de là que vient l’expression : marcher à côté de ses pompes !!

    • Sylvie Pittaro-Mennesson says:

      pas très malin comme remarque, et surtout pas très constructif !

      • Chère Sylvie Mennesson, animatrice locale du Comité LREM de Maisons-Alfort vous parlez d’être « constructif « or que fait Macron si ce n’est que déconstruire la France :il installe les migrants dans des hôtels, il matraque les retraités et s’attaque au patrimoine immobilier; il est le serviteur de la commission européenne laissant Bruxelles décidé pour la France, il veut des salariées jetables, il prépare la mort des communes et des départements ,il laisse la France sans protection en baissant le budget de la défense et de la sécurité .en résumé en Marche c’est l’immigration ,précarité ,impôts, soumission, insécurité et enfin mépris.

        • Macron baisse le budget de la Défense ? Pas vraiment non : https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0301265534698-loi-de-programmation-militaire-un-effort-de-pres-de-200-milliards-sur-cinq-ans-2151714.php

          • Qxotl ou le petit soldat de LREM pas crédible.Je vous conseille de lire l’ouvrage de 250 pages » Servir » (Fayard) du général de Villiers .Votre défense de ce gouvernement n’est que de la communication et de la poudre aux yeux .

          • Le livre du général de Villiers est sorti en novembre 2017. Le premier budget de la présidence Macron date de décembre 2017. Par conséquent, les critiques de de Villiers portent plus sur des décisions des présidences précédentes.

          • @Qxoll, du grand n’importe quoi comme d’habitude .La démission du Général serait la faute des autres gouvernements ! .Votre amour pour ce pseudo président vous aveugle MdR

          • En effet, elle est due à la volonté de respecter le budget 2017 voté par conséquent par la précédente majorité. Mais j’imagine que, comme pour la qualité des sources, le respect de la loi ne vous est important que lorsqu’il vous arrange.

          • Surtout lorsque vos sources sont pipées par votre aveuglement, Le futur nous donnera raison .Libre à vous de croire à un illusionniste.

          • Si les faits contredisent l’idéologie, ce sont les faits qui ont tort.

    • En fait, au départ E. Macron et LREM, c’est aussi une promesse de renouvellement, en partie tenue. Maintenant, comment y sont considéré(e)s les adhérent(e)s de base ? Là pour distribuer des tracts (écrits par les « sachants » et remplir des salles ? Comme avant, quoi…

      La direction du parti (ou du pays) demande aux adhérent(e)s LREM de lui faire confiance, mais les dirigeants font-ils confiance aux adhérent(e)s ?
      On peut invoquer ‘en haut’ la crainte d’un entrisme opportuniste par le bas, à LREM ; mais la solution choisie de verrouiller les rouages de décision est plutôt frustante.

  • Quant à notre député « marcheur » de Saint-Maur-des-Fossé et parties de villes limitrophes, on ne le voit jamais : il ne fait rien, ne pense rien, ne connait pas sa circonscription dans laquelle il ne réside pas…

  • « Paris ne peut pas prendre de décisions unilatérales qui s’imposent au-delà du périphérique » est une phrase de Castaner absolument détestable :

    1) Concernant les transports en commun, c’est la région Ile-De-France qui a le pouvoir au sein du STIF.
    2) L’Elysée, qui réfléchit actuellement à la suppression des départements franciliens autres que Paris, envisage donc bien de prendre, au sens propre du terme : « une décision unilatérale qui s’impose au-delà du périphérique ».

    La seule chose en matière de transports qui a été décidée par Paris, c’est de restreindre la circulation automobile, alors que l’on sait de plus en plus précisément que la pollution diminue l’espérance de vie en IDF, et augmente non seulement les risques de cancer respiratoire mais aussi les risques cardio-vasculaires.

    Même imposée à des banlieusards qui ne seraient pas d’accord avec (ce qui reste à prouver) , cette mesure courageuse de A.Hidalgo va dans le bon sens, toutes les métropoles mondiales reconvertissent des voies rapides et des autoroutes au minimum en boulevards urbains, au mieux en allées piétonnes.

    On ne peut pas faire la leçon à Trump sur le climat et être aussi complaisant avec ceux qui réclament un sursis d’une génération pour changer nos habitudes à effet de serre.

    La contestation de la piétonnisation des quais se fait souvent au nom de ceux qui « ne peuvent pas faire autrement que de prendre leur voiture, n’étant pas desservis correctement par des stations de métro ou de RER ». tel est le discours du maire de Saint-Maur (ville qui comporte 4 stations de RER qui permettent de gagner le centre de Paris plus rapidement qu’une voiture), et du sénateur Cambon, dont c’était le principal argument de campagne aux sénatoriales. Or quand on est dans Paris, les gens qu’on voit passer tous seuls dans leur voiture ne donnent pas toujours l’impression de venir des coins les plus reculés de la banlieue…..
    En revanche, sur l’envie de Paris de doter d’un tram les quais bas libérés de l’automobile , il faut que le reste de la région fasse valoir qu’il est prioritaire d’investir en banlieue sur des lignes de bus en site propre, plutôt que d’ajouter une offre de transport chère en investissement à la ville-centre déjà bien pourvue.

  • Philippe. On connaît ce discours bien formaté qui ne mène à rien .

    • Ras le bol fiscal : si comme le laisse entendre votre pseudo vous êtes motivé par une baisse des impôts vous devriez vous alarmer comme moi d’une réforme qui va bordéliser les administrations franciliennes et en augmenter les coûts en lieu et place des économies escomptées (ou rendre aux mêmes coûts moins de services), plutôt qu’écrire cette réponse lapidaire, pas moins formatée que les propos qu’elle conteste, et que l’on peut faire à tout argumentaire sans se donner la peine de le discuter sur le fond.
      Perso je suis un contribuable épanoui, quand on paie pas mal d’impôts ça veut quand même dire qu’on a des revenus plus que décents et qu’un ras-le-bol est limite déplacé; je suis donc plus attaché à l’utilité de mes impôts qu’à leur diminution, mais nous pouvons nous retrouver sur l’objectif d’efficacité de la dépense publique.
      J’espère au contraire qu’en appelant LREM à plus de cohérence, cela mènera à quelque chose.
      Si par hasard le « nouveau monde » politique que LREM prétend incarner était plus à l’écoute que l’ancien…. Peut-être que différer sans cesse, par exemple, la réforme de l’ile de France, est le fruit d’une réflexion qui tient compte des objections formulées par les uns et les autres. Je n’exclus pas d’ avoir une bonne surprise, même si je redoute d’en avoir une mauvaise!

      • Philippe, l’air est 30 fois plus pollué sur les quais des stations de métro et RER qu’au milieu du périphérique. La voiture est une liberté que les gens comme toi veulent abattre. HLM (avec panneaux solaires) et bus (en site propre svp) pour tout le monde, mieux vaut s’exiler que de vivre un avenir aussi morne.

        • Bonjour,
          Je ne conteste pas l’argument d’une qualité de l’air dans les stations rendue dangereuse par les poussières issues des freins des rames (je ne sais pas si c’est 0.1, 1, 2, 10, ou 200 fois de plus que sur le périph, il me semble de plus que ça porte sur moins de polluants, mais c’est indéniable).
          Mais au moins les passagers ne font-ils pas subir leur pollution à tout le reste de l’agglo.
          Donc je recommande plutôt à chacun de prendre un vélo (avec un soutien électrique s’ils ne sont pas sportifs), pour ceux qui habitent à moins de 15 km de là où ils travaillent (ça doit faire à peu près la moitié des gens) c’est jouable. La liberté d’empoisonner autrui fait effectivement partie de celles que je veux abattre. Quelle navrante conception des plaisirs de la vie que celle qui consiste à dire que sans la liberté de polluer, il est impossible d’éviter l’ennui !

          • C’est gentil de répondre à côté. Beaucoup de mots pour justifier votre fanatisme, on reconnaît bien là les politiques qui sont la plaie de ce pays. C’est navrant de limiter la voiture au mot pollution, quelle vision étriquée. Mais c’est vrai que dans votre monde personne ne travaille, ne doit emmener lui-même ses enfants sur leur lieu de garde ou de scolarité, ne doit porter des choses lourdes (ou pas), ne rend visite à sa famille qui habite loin car pas de travail dans leur région, ne part en vacances ailleurs qu’à l’autre bout du monde… mais c’est pour notre bien c’est ça? Imposer le vélo sans traiter d’abord le problème de la centralisation du travail, des hôpitaux, des services publiques c’est imposer l’enfer (vert) à ses concitoyens. Vous devez bien vous entendre avec les représentants des cultes, vous êtes les mêmes dictateurs.

          • La pollution métro/RER (poussières de frein) profite au voisinage, car les tunnels sont ventilés via des cheminées d’aération. Et je connais au moins une telle cheminée qui relargue sans filtrage, et la ratp n’est vraiment pas pressée de mesurer le relargage, encore moins de mettre des dispositifs de filtrage.

          • Philippe bien que hors-sujet, permettez moi de vous dire que vos propos sont dignes d’un ayatollah vert , Khmer vert Monsieur embouteillages au choix .Votre recommandation du TOUT vélo est le summum du ridicule.

  • le gros problème de LREM comme tout partis il modifie des lois sans analysé les conséquences sur le long terme, en prenant 1€ au retraité et le donné à un actif cela ne fait pas augmenter le pouvoir d’achat(-1€+1€ ne fait pas 2 € mais 1€) si quelqu’un peut me prouvé le contraire bravo.

    • Sylvie Pittaro-Mennesson says:

      Là encore vous semblez ignorer complètement le fondement de cette réforme, et au contraire jamais un candidat ne l’avait étudiée autant à fond. voir ma réponse à Ras-le-bol fiscal (pas très glamour comme pseudo) !

    • En fait -1 + 1 ça fait 0.
      Quant aux retraités ils ont voté en masse LREM, faut assumer maintenant.

      • 1er point: je suis d’accord avec vous mon résonnement vous indique que le transfer d’un euros des retraités vers les actifs n’ai pas une augmentation du pouvoir d’achat contrairement à ce que Mr Macron et sa clique de claironner à qui veut l’entendre.
        2eme point: Il n y a pas eu de vote de masse des personnes âgés car il vote à toute les élections contrairement à la plupart des juniors et adultes et j’en suis témoin en tant que tenant de bureaux de vote depuis 30 ans il pourrait être même une leçon de civisme par rapport au abstentionnistes en ce qui concerne cette élection il avait un choix à la Kafka (angoisse humaine devant l’absurdité du choix) entre Macron /le pen

        • Bonjour,

          Les statistiques ne mentent pas. Les 60 ans et + ont vité entre 70% et 80% selon la tranche d’âge en faveur de Macron.
          Quant à l’absurdité du choix c’est vous qui le dites. 2 projets réellement différents s’affrontaient. Les retraités doivent assumer leurs choix, pour une fois que ce n’est pas aux générations futures de le faire à leur place.

  • Madame êtes-vous bien qualifié pour défendre ce petit macron ?Je vous rappelle mon commentaire de l’article précédent :. »Au regard de certaines prises de positions de votre part ,êtes-vous bien crédible ?apologie: en 2011 de l’infâme DSK, des mères porteuses (GPA) en 1993.Et maintenant soutient du petit macron c’est un comble .Depuis son élection, macron a créé huit nouveaux impôts et taxes : » l’impôt sur la fortune immobilière (IFI, qui remplace ISF), deux contributions exceptionnelles sur l’impôt sur les sociétés des très grandes entreprises, une taxe sur l’exploration d’hydrocarbures et sur celle des gîtes géothermiques, une autre sur les plus-values de ventes de logements par les offices HLM. Autres nouveautés : la taxe sur le développement des industries de fabrication de papier et enfin, la hausse du tabac. « Suppression de la taxe d’habitation d’après-vous ?or ,avec la disparition de la taxe d’habitation, « il y aura bien évidemment besoin de ressources pour les collectivités locales », a précisé la ministre Jacqueline Gourault, rassurons- nous, ce sera un impôt juste, défense de rire enfin, sur la gratuité des lunettes et prothèses dentaires programmée à la saint glinglin . »qu’en pensez-vous?

  • Voyons le parcours de ce cher Castaner,maire de Forcalquier durant près de 17 ans dont sa gestion est sujette à caution et démontre son incapacité de gérer correctement. Ainsi cette ville a une lourde dette qui atteignait encore 7,8 millions d’euros fin 2016 (soit 1.500 euros par habitant, deux fois plus que la moyenne des communes de même taille) Dépenses sans retour d’investissement :la Maison des métiers du livre !(2 millions d’euros, dont environ 200.000 euros financés directement par la ville ),700 mètres carrés pour un office de tourisme ! alors qu’en moyenne un office de tourisme est de 150 mètres carrés (2,5 millions d’euros financés à hauteur de 20% par la commune )En finalité une pression fiscale élevée dans cette petite ville de Provence.Merci monsieur Castaner

  • en marche vers la taxation! en marche vers l’immobilisation politique! en marche vers la mort de la classe populaire! ces Marcheurs nous emmènent vers notre perte! lamentable! ça va saigner aux prochaines municipales!

  • Je reviens vers vous suite à la réunion publique organisé par notre mouvement samedi 10 février sur St Mandé.
    Nous n’avons pas évidement pas puissance du mouvement en Marche ! cependant il me semble normal d’informé les lecteurs de cet événement,S’agissant d’une réunion publique =
    Une réunion publique étant une démarche de notre mouvement intervenant dans le cadre d’une concertation publique. Elle rassemble deux types d’acteurs : le comité IDF-Val de Marne de l’alliance écologiste indépendante (dont je suis représentant pour le Val de Marne), et les citoyens que celui-ci touche directement dans leur vie quotidienne. …
    Il ne s’agissait pas d’une réunion privé destiné aux adhérents mais bien d’une réunion publique « à échelle modeste..serte..mais rentrant bien dans le cadre d »une réunion publique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *