Education | Val de Marne | 06/06/2018
Réagir Par

Les syndicats appellent au boycott de la réunion carte scolaire

Publicité

Les syndicats enseignants appellent à boycotter la réunion de concertation sur la carte scolaire de rentrée prévue ce jeudi 7 juin. Cette réunion (CTSD, Comité technique spécial départemental) doit préciser le détail des ouvertures et fermetures de classes prévues en Val-de-Marne en septembre 2018.

Les syndicats, en désaccord avec les premières mesures de carte scolaire annoncées en février, sont vent debout contre la nouvelle proposition. Si plusieurs fermetures ont été annulées, d’autres ont en effet été ajoutées suite aux nouvelles prévisions d’effectifs.

56 fermetures fermes (33 en maternelle et 23 en élémentaire) pour 34 ouvertures fermes (14 en maternelle et 20 en élémentaire), 17 levées d’ouvertures conditionnelles pour 25 levées de fermetures conditionnelles, tels sont les nouveaux éléments de carte scolaire indiqués par les syndicats à la veille du CTSD. « Ceci constitue un précédent totalement inacceptable : Alors que les ajustements de carte scolaire de juin permettent tous les ans de rouvrir des classes, pour la première fois nous assistons à un projet aboutissant à des fermetures supplémentaires », dénoncent dans un communiqué commun SNUDI-FO 94, SNUipp-FSU 94 et CGT Educ’action 94, qui siègent au CTSD. Les syndicats réclament que toutes les écoles concernées par des fermetures puissent être reçues à la direction académique avant cette réunion, et appellent à son report la semaine prochaine, le 15 juin. Ils prévoient en conséquence de boycotter la séance de demain pour que le quorum ne soit pas atteint.

« En plus des décision de février on compte 24 ouvertures contre 48 fermetures en maternelle et 27 ouvertures contre 33 fermetures en élémentaire! Par exemple pour la seule ville de Créteil, 6 fermetures de classes supplémentaires sont prévues« , dénonce également le syndicat Sud Education qui se refuse en revanche à l’envoi de délégation par école, considérant que cette  » valse des audiences à la direction académique, école par école »  revient « à individualiser la lutte et à lui ôter tout caractère collectif ».  Le syndicat indique s’inscrire dans le cadre du Collectif Education 94 qui organise du 4 au 10 juin une semaine d’actions avec notamment des occupations écoles et diffusions de tracts.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi